Magazine Culture

Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.

Par Bruno Leclercq


Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.
Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.

« Et nous descendîmes la rue Charbonnel. Nous y étions à peine engagés, qu'un garçon d'une douzaine d'années, qui causait sur le trottoir opposé avec une fillette de son âge, quitta vivement sa compagne et courut après nous. Il s'adressa à Huysmans, dont la barbe grisonnante lui parut plus apte à ses desseins que ma moustache blonde.

"M'sieu, y a une jolie demoiselle, là, sur le trottoir, qui fera tout ce que vous voudrez pour cent sous." »


Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.
Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.

« Rue de la Fontaine-à-Mulard, le père Alifat, comme toujours, cassait ses pierres. Un affreux chenapan était assis près de la table, sur laquelle étaient placés une bouteille et deux verres. En nous voyant entrer, il sortit et alla s'asseoir dans la rue sur le seuil d'une porte.
"Je vous amène un client, père Alifat, dis-je au vieux bandit.
- Vous voulez un briquet, M'sieu, dit-il. C'est un linvé les trois pièces, meilleur qu'au tabac, où vous le paieriez larantequé."
Huysmans allongea ses vingt sous : le père Alifat lui plia un briquet et une mèche dans un bout de journal. »

Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.
Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.
Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.

« Mais j'ai préparé de longue date une excursion à laquelle Huysmans ne s'attend pas. La direction de la manufacture des Gobelins m'a donné, avec la plus aimable obligeance, l'autorisation de pénétrer dans les jardins. »


Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.
Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.

« Dans son livre, il a laissé passer sans le voir un des sites les plus étonnants du quartier Croulebarbe. Je pense aux pages charmantes qu'il eût écrites sur cette folie du XVIIIe, qui garde encore si grand air dans sa ruine, sur son jardin abandonné, plein de ramures vertes et d'oiseaux furtifs. »

Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.

« Nous nous arrêtâmes vers l'entrée du passage Moret. Huysmans n'aimait pas à se laisser photographier, mais je fus enchanté de le saisir à son insu pendant qu'il s'appuyait "sur l'une des barres de fer, emmanchées dans des poteaux de bois mort"»


Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.

« En descendant la rue Brillat-Savarin, nous vîmes au pied d'un mur à moitié démoli deux jeunes gens, un plan de Paris à la main, qui suivaient du doigt le lacis des rues. "Tu vois Elle se partage en deux bras, rue de la Colonie, Elle passe sous terre ici même où nous sommes, et nous ne La retrouverons qu'à la poterne des Peupliers." »

Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.

« Nous étions arrivés à la place d'Italie. Comme il était de bonne heure, Huysmans voulut descendre la ruelle des Reculettes, pour revoir ce coin des Gobelins qui, peu d'années auparavant, lui avait paru si étrange. »


Le XIIIe de Huysmans. La Bièvre, les Gobelins.
Photographies et textes : Michel de Lézinier : Avec Huysmans. Promenades et souvenirs. André Delpeuch, 1928, in-8, 16 reproductions hors-texte.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bruno Leclercq 1643 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines