Magazine Culture

(Album of the Year) # 14 : Andreya Triana - Lost Where I Belong / Kno - Death Of Silent / Jimmy Gnecco - The Heart

Publié le 14 décembre 2010 par Akram02

Jimmy Gnecco - The Heart (coming Soon)

-------------------------------------------------

http://i55.tinypic.com/j7yrgw.jpg

Andreya Triana - Lost Where I Belong

(Akram) Re-situons un peu le truc, Ninja Tune, label plutôt électronique (le plutôt bon) dispose dans ses rangs d'une artiste qui a posée de nombreuses fois sa douce voix ici et la! le label respectant ses artistes décide de donner sa chance à Andreya cet été.

Ma découverte Soul de 2010 c'est indéniablement Andreya Triana ! On avait déjà pu se faire une idée du potentiel de l'artiste via Bonobo ou encore FlyLo! mais sortir un premier album n'est jamais une chose simple et croyez moi elle a réussi ou beaucoup ont échoué avant elle, ça aurait pu tomber dans la facilité et le style de sons trop niais comme c'est trop souvent devenu le cas mais c'est vraiment tout autre chose et niveau Soul Jazzy & co elle termine aisément dans le top 3.
J'avoue ne pas avoir écouté l'album lors de sa sortie, plutôt préoccupé par mes vacances. La claque me frappa fort, très fort même fin Septembre et ce des le lancement de l'album et l'incroyable Draw The Stars j'ai eu envie de pleurer ! vraiment, le genre de morceau qui te prend aux tripes sans que tu saches forcément pourquoi, le genre de morceau qui te fait dire que bordel ça fait plaisir de pouvoir encore découvrir ce genre d'artiste en 2010. Puis l'écoute de l'album coula de sources une fois puis deux puis trois ... Puis je suis revenu dessus ptrès reguliérement
Ne cherchez aucune track qui vous permettra de bouger la tête (ou juste un peu), non ce ne sera pas le cas, c'est plus un skeud Jazzy interprété toute en retenue avec une instrumentalisation du tout parfaite. C'est modeste du début à la fin, ça ne surjoue pas mais c'est incroyablement efficace. Comme l'a parfaitement résumé The Times en un mot : Lost Where I Belong is : "Hypnotic."
Alors il est évident que commercialement parlant Andreya ne va pas péter le score, mais finalement ce n'est pas plus mal car je pense et j'espère que 2010 lui aura permis d'avoir un gros succès de prestige et qu'elle continuera à contre courant.
Croyez moi ce timbre de voix restera longtemps dans vos têtes une fois l'écoute lancée. C'est pour tout ça que nous tenons la un meilleurs albums de 2010. Andreya est une grande pourvu qu'elle sache garder cette simplicité parce que ca fait du bien de pouvoir entendre une artiste soul offrant un skeud sobre, interprété tout en retenu mais diablement efficace. Vivement la suite et vivement que je puisse la voir en concert car il semble que le rendu des tracks est encore plus poignant en live.

-------------------------------------------------

http://i55.tinypic.com/anhkjc.jpg
Kno – Death Is Silent
(Raidjie) J'ai eu un peu de mal à suivre tous les projets musicaux de cette année en général, par faute de temps principalement. Il y a seulement quelques jours que je me suis mise à écouter Death Is Silent, je respecte quand même pas mal ce qui se trame autour des CunninLynguists de près ou de loin, avec une attention particulière à Kno. J'avais donc déjà fait mon top 15 avant d'avoir pris le temps d'écouter son album, aujourd'hui je le place en 14ème position mais dans d'autres circonstances il aurait sûrement atteint une meilleure place.

Premier début solo du monsieur dont le thème abordé est ironiquement la mort, trouve cependant son chemin dans la lignée de ce que Kno sait faire de mieux: la production. Il se dégage quelque chose qui se fait particulièrement de plus en plus rare en ce moment dans les albums hip hop, on recherche autre chose que la facilité, que ce son de déjà entendu mais quelque chose de plus sincère. La musique est parfaitement bien construite tout le long des 13 tracks qui composent l'album, le concept autour de la mort se tient et les beats et les prods en assurent la cohérence.

Outre la production, Kno s'est aussi mis dans la peau de emcee ce qui lui a valu quelques critiques à ce niveau car si c'est un producteur hors pair, en tant qu'emcee il ne provoque pas forcément l'unanimité. Ce défaut a été plus ou moins amoindri avec de nombreux featurings et notamment avec ceux de ses acolytes Deacon The Villain et Natti, pour ma part il remplit très bien son rôle sur « La Petite Mort (Come Die With Me)» par exemple.

Par la force des choses, Death Is Silent s'appréciera encore plus sous sa version instrumentale car l'album se démarque plus par sa force de production musicale que par son côté rap, me rappelant qu'il y a longtemps que je n'avais pas ressenti cela en écoutant un album hip hop.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Akram02 1328 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines