Magazine En France

Etudes suite

Par Autourdupuits
 En lisant ces lignes vous allez penser celle-ci n'est jamais contente .
 En effet la semaine passée je pestais car alors qu'il neigeait sur Paris je ne pouvais pas y être, et là je ne suis pas satisfaite car cela fait trois jours qu'il fait beau et que je ne peux pas profiter de Paris.
En fait c'est simple quel que soit le temps je me plais dans Paris.
Hier était une  journée au temps de rêve.
Si vous saviez combien j'ai pu regretter de ne pouvoir regarder ce ciel bleu qu'à travers  des fenêtres.
J'ai vogué de réunion en réunion.Souvent ailleurs.
A la sortie de l'une d'elle avenue de Villars,à deux pas des Invalides,c'était le moment où le soleil commence à décliner,mais il y régnait une lumière extraordinaire à en avoir le souffle coupé
Inutile de dire que je me suis précipitée et c'est alors que j'ai eu droit à mon "acqua alta" .Mais une parisienne.Vous imaginez: le rêve
ETUDES SUITE
J'ai tourné,viré autour de cette énorme flaque je n'arrivais pas à m'en détacher
ETUDES SUITE
J'ai quand même levé la tête au bout d'un moment ,je me suis dépêchée  car tout à coup j'ai réalisé que dans l'église des soldats je pourrais aussi avoir une jolie lumière.
Je suis arrivée quand même un peu trop tard,et quittant les Invalides je me suis aperçue que partout autour de moi régnait une luminosité comme longtemps nous n'en avions pas eu.
ETUDES SUITE
J'avais une dernière réunion à côté de Notre -Dame,je me suis dit que j'allais en profiter pour continuer mon tour des crèches.
Saint -Séverin,Saint -Julien- le -Pauvre et bien sûr Notre -Dame.
On ne peut pas tout le temps avoir de la chance,mais là j'allais de déconvenue en déconvenue.Dans la première RIEN DE RIEN.Pas de crèche,c'est d'un pas rageur que je traversais la rue Saint Jacques je me heurtais à une porte fermée pour répétition dans la seconde.
Enfin à Notre-Dame je fus récompensée
ETUDES SUITE
Et ô combien
ETUDES SUITE
Si vous le pouvez vraiment allez la voir et de préférence de nuit afin de bien profiter des éclairages qui sont extraordinaires
C'est  la tête ailleurs,dans les nuages que je suis repartie 
Et sans rancune que j'ai immortalisé Saint Julien le Pauvre  depuis le Pont au Double,un bras de Seine l'ambiance de Noël de chez Shakespeare
ETUDES SUITE

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Autourdupuits 60 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog