Magazine Culture

Les oiseaux noirs de Massada - Olivia Elkaïm - Grasset

Par Lescalelitteraire

 Elkaim-c.jpg

Les "Oiseaux noirs de Massada", c'est l'histoire de Klara, une jeune chanteuse de cabaret et de Mouna, sa grand-mère.

Le récit est parfaitement équilibré, entre la vie de Mouna, qui nous plonge au coeur des années 30 et des années de guerre, et celle de Klara. Ces deux vies de femmes sont liées par un destin commun: celui de vivre un amour impossible.

En parralèle, Massada, de l'hebreu "Metsada" qui veut dire "forteresse". Ce rocher surplombant la mer Morte est omniprésent dans le roman. En 73 après J.C, un millier de Juifs s'y suicidèrent pour éviter une capture ou une mort certaine lorsque les Romains réussirent à y pénétrer.

Ron, un producteur de comédies musicales à succès en Israël, veut monter là-bas l'histoire de Massada. Son spectacle s'appelera "Les oiseaux noirs de Massada". Klara est préssentie pour y chanter. Mais entre son envie de chanter et son histoire avec Ron, un dilemne va la torturer. Heureusement, Mouna est là pour partager avec elle ses douleurs, ses doutes, elle qui connait bien le sujet, elle qui porte un terrible secret.

Les retours sur la vie de Mouna donnent au lecteur un point de vue privilégié. Avant Klara, il devient en quelque sorte le dépositaire de ses secrets si longtemps et si bien gardés. Le rythme de ce texte va crescendo, et l'on se régale de page en page, lorsque le voile tombe au fur et à mesure. Les personnages qui gravitent autour des deux femmes sont complets, touchants et tendres en même temps.

Il est très difficile de résumer toute l'histoire des "Oiseaux noirs de Massada", tant il serait vraiment dommage de vous révéler ici les secrets qui font tout le suspens de ce magnifique roman.

Certaines scènes sont tout simplement sublimes, les mots d'Olivia Elkaïm, les rendent simples, justes et encore une fois, touchantes; bouleversantes même, souvent.

L'écrivain évoque intelligement et sans fioritures plusieurs périodes importantes de l'Histoire, des années folles à nos jours, de Paris à Massada, proche de Gaza où le conflit Israélo-palestinien fait rage.

"Les oiseaux noirs de Massada" promet d'être l'un des meilleurs livres de 2011. Après le remarqué "Les graffitis de Chambord", Olivia Elkaïm nous offre en tout cas une merveille de lecture.

Olivia ELKAIM était l' invitée à l'Escale Littéraire pour une rencontre-dédicace

le jeudi 10 février 2011 à 19H30


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lescalelitteraire 298 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines