Magazine Cinéma

Esprit de famille (2005)

Par Eric Culnaert
Esprit de famille sur La Fin du Film Meredith (Sarah Jessica Parker) n’aurait pas dû accepter d’accompagner son chéri pour les fêtes de fin d’année, elle se retrouve coincée, gaffeuse et acceptée du bout des lèvres par cette famille soudée, si soudée d’ailleurs qu’ils semblent tous comprendre rapidement les uns après les autres que la bonne humeur de leur mère (Diane Keaton) est feinte, et que quelque chose cloche. En fait, lecteur avide de scoop, elle a un cancer, et, persuadée que son fils chéri fait une bourde en s’engageant avec Meredith, elle en fait des tonnes dans le genre “comment vont tes ex ?” ou “non, tu n’auras pas la bague de mémé”…
Au bout d’un moment, Meredith, paniquée et énervée par la jeune soeur des Stone (Amy), bref, Meredith, donc, part dormir à l’hôtel et appelle sa jeune soeur à elle, Julie (Claire Danes) à la rescousse. Et là, lecteur impatient, l’affaire se corse, car, pendant que le frère de son chéri, Ben, lui annonce en caleçon moulant qu’il vient de rêver d’elle (en fait, il était de la neige, et elle le balayait, sic), son chéri, Everett va accueillir la jeune soeur avec laquelle il se découvre pleins d’affinités dis-donc !
Le dîner se passe très mal, Meredith sortant un préjugé au frère sourd et homo du genre “Vous qui êtes homo et qui voulez adopter un enfant, vous n’avez pas peur qu’il devienne gay ?”, et là, tout s’enchaîne : elle tente de partir en voiture mais la bousille, elle est aidée par le gentil frère, le seul à la comprendre, et il l’emmène dans son pub préféré, où elle se bourre consciencieusement en invitant un ex d’Amy à venir le lendemain fêter Noël avec tout le monde…
Pendant ce temps, Everett et Julie les recherchent en discutant de choses vachement profondes, parce que c’est clair que ceux là, ils se sont trouvés.
Le lendemain matin, c’est l’apothéose. Meredith se retrouve dans le lit de son beau-frère et pense avoir couché avec, et Everett a fait essayé la bague de mémé enfin obtenue à Julie, juste pour voir. La bague se coince, tout le monde apprend ce que croit avoir fait Meredith (grosse bagarre), et l’ex d’Amy débarque comme un cheveu sur la soupe. Là, on sent que tu en as marre, lecteur, mais tout ça, c’est encore loin de la fin…
Bon, on saute un peu : Everett ne veut plus demander Meredith en mariage, et poursuit Julie jusque dans son car : elle accepte un réveillon pour voir ; Meredith se console auprès de Ben, et elle espère bien coucher vraiment avec…et Amy embrasse fougueusement celui qui lui avait “fait sauter la capsule” (citation de Diane Keaton)…tu auras compris, lecteur perspicace !
L’épilogue se passe au Noël suivant : la mère est morte, les trois couples formés dans la tourmente sont restés unis, le couple homo a eu son petit garçon, et les fêtes semblent s’annoncer plus tristes et beaucoup plus calmes que les précédentes ! Et
c’est pas sur Allociné qu’ils diront le contraire !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Eric Culnaert 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte