Magazine Culture

NOLWENN LEROY, " Bretonne " , EXTRAITS du nouvel album

Publié le 28 décembre 2010 par Abelcarballinho @FrancofoliesFLE

 







et voici les paroles


L'histoire et le riche patrimoine culturel de la Bretagne sont mis à l'honneur par l'image et en musique grâce à des reprises de titres fédérateurs appartenant à la tradition, mais également à des morceaux aux origines plus lointaines mais dont le lien culturel est clairement perceptible. C'est l'exemple de la reprise "Sunday Bloody Sunday", ce merveilleux titre irlandais que l'on doit au groupe U2 et qui sera uniquement disponible en téléchargement sur iTunes. En ce qui concerne les autres titres qui figureront pleinement sur le disque et qui ont déjà été divulgués, on retrouve notamment "Tri Martolod" (Trois marins), enregistré en langue gaélique.
Un retour aux sources que la chanteuse préparait depuis plusieurs années. Entourée de John Kelly et de grands musiciens anglais, écossais et irlandais, elle revisite en musique à travers des chansons d'hier et d'aujourd'hui l'âme celte de ces terres qu'elle aime tant. Des chansons inscrites dans la mémoire collective mêlant sonorités pop et instruments traditionnels. Un album très personnel qui bien au-delà de la modernité s'inscrit dans l'intemporalité. Nous y entendrons entre autres "Suite Sud Armoricaine (Pardon Spezed)", une chanson traditionnelle bretonne légèrement grivoise qui, joyeuse et désespérée, reflète bien l'esprit de la Bretagne ancestrale face à la mort.

"Mna na h-Eireann (Women Of Ireland)", une chanson gaélique reprise par les plus grandes voix celtes (Kate Bush, Sinead O'Connor...)  a été crée en l'honneur des femmes qui ont été vouées leur vie à l'Irlande et en particuliers celles du mouvement nationaliste Irlandais.

"Greensleeves", la chanson anglaise traditionnelle par excellence. D'après une légende populaire, elle aurait été composée par le roi Henri VIII en l'honneur d'une dame aux manches vertes... Anne Boleyn.

"La jument de Michao", chanson traditionnelle bretonne rendu célèbre par l'interprétation qu'en avait fait le groupe Tri Yann. Un standard de tous les Fest noz Armoricains.

Mais aussi, "Le Bro Goz ma zadou", "Les prisons de Nantes", "Rentrer en Bretagne" "Brest" ou "Je ne serai jamais ta parisienne", un titre original composé par Didier Squiban, pour la chanteuse.




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Abelcarballinho 11989 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine