Magazine Culture

Bordel Pierre Desproges aux Editions Stéphane Million

Par Angelalitterature
Bordel Pierre Desproges aux Editions Stéphane MillionRevue Bordel n°13 Pierre Desproges, aux Editions Stéphane Million, 217 pages, 15€.
Par Chloé Alifax. Jérôme Attal. François Blistène. Emma Cosso-Merad. Philippe Dana. Philippe Di Folco. Daniel Fohr. Jules Gassot. Gaudéric Grauby-Vermeil. Louis Lanher. Gilles Larher. Arnaud le Guilcher. Stefan Liberski. Alexandre & Timothée Macé Dubois. JP Christopher Malitte. Bénédicte Martin. Céline Navarre. Charles Némès. Denis Parent. Tristan Ranx. Laurent Richioud. Christophe Rioux. Hugues Royer. Fanny Salmeron. Renaud Santa Maria. Philippe Sohier. Sébastien Thoen. Christine Van De Putte. Pierre Vavasseur. Héléna Villovitch. Gérard Walraevens. 
La revue Bordel a été fondée en 2003 par Frédéric Beigbeder et Stéphane Million. D'abord publiée chez Flammarion, puis chez Scali, elle continue de vivre aujourd'hui chez Stéphane Million depuis 2008. J'ai connu cette revue l'année dernière avec Le Grand Bordel de Cannes, sortie pendant le Festival de Cannes. Malgré qu'elle m'ait plu à l'époque, je n'avais pas cherché les autres revues. Mais en octobre dernier est sortie la dernière revue, toujours aux Editions Stéphane Million et avec la même palette d'auteurs tous aussi déjantés les uns que les autres : Bordel Pierre Desproges. Je viens également de me procurer le Bordel numéro un et je remarque que quelques auteurs sont présents depuis le début de l'aventure, comme Philippe Di Folco et Jérôme Attal (Pagaille monstre, Folie furieuse), aventure qui je l'espère va continuer encore longtemps.
Prenez une trentaine d'auteurs, demandez-leur d'écrire une nouvelle chacun, donnez-leur le thème "Pierre Desproges", et dites-leur de se démerder avec ça. Le résultat : Bordel Pierre Desproges. Des nouvelles qui ont pour thème le célèbre humoriste. Des nouvelles qui partent dans tous les sens. Certains ne savant pas quoi écrire sur Pierre Desproges et le racontent, certains délirent complètement et se servent de l'image qu'il a laissé, mais il y a aussi ceux qui se sont amusés à bien le cacher sous leurs mots... Les nouvelles qui m'ont le plus marquées sont celles de Daniel Fohr, Georges et moi, celle d'Alexandre & Timothée Macé Dubois, Réquisitoire contre M. Pierre Desproges, celle de Gaudéric Grauby Vermeil, 30x40 et enfin celle de Renaud Santa Maria, Trompe-la-mort.
Je suis toujours ravie de lire ce genre de recueil où des auteurs dérangés écrivent des textes déjantés.
Quelques citations :
"Elle ne se voyait tout simplement pas vivre avec un écrivain, une espèce de paraplégique cloué à sa chaise du matin au soir, devant son ordinateur ou un paquet de feuilles blanches, quelqu'un avec qui il fallait prendre rendez-vous pour pouvoir le déranger, et qui en plus n'avait pas l'air de produire tant que ça." {Daniel Fohr, Georges et moi}
"Cet inconnu qui nous fait tous fantasmer : chrétiens, musulmans, juifs, démocrates." {Sébastien Thoen, Action Discrète Canal + Historique}
"L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !" {Pierre Desproges}

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angelalitterature 4213 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines