Magazine Beaux Arts

1500ème billet : Hommage à John et Dominique de Ménil

Publié le 28 décembre 2010 par Marc Lenot

Comment marquer le passage du compteur à 1500, au bout de presque 6 ans de ce blog, me suis-je demandé ces derniers jours : par un bilan auto-promotionnel ? par un portrait de l’auteur, comme certains me le demandaient sur Tweeter ? par un compte-rendu d’exposition, un de plus ? Et puis j’ai reçu il y a quelques jours (en service de presse) un gros livre titré ‘Art and Activism’ et je me suis dit qu’un hommage à ces deux personnes, que je n’ai jamais rencontrées (lui est mort en 1973, elle en 1997) mais que j’admire, serait une bonne manière de célébrer ce passage.

djrossellinifin_0011.1293538196.jpg
J’ai peu de choses en commun avec Jean (John) de Ménil et avec son épouse Dominique, ni le milieu social, ni la richesse, ni la foi, ni l’engagement. Aurais-je aimé être comme eux ? peut-être, un peu, avec les avantages et les contraintes d’une telle position. En aurais-je été capable ? sans doute pas, il y avait en eux, en elle surtout, une rigueur, un sens du devoir (hérité d’ancêtres protestants peut-être) dont je ne saurais guère m’accommoder, je le crains. Et la foi fut, très clairement, pour eux, une ligne directrice fondamentale, dont je suis éloigné, foi catholique, mais surtout foi universelle, ouverte à toutes les croyances, réellement oecuménique; on peut aussi lire le recueil des discours de Dominique de Ménil, “The Rothko Chapel, Writings on Art and the Threshold of the Divine“.

home_opening_.1293538178.jpg
Pourquoi parler d’eux ici ? Parce que, il y a une vingtaine d’années, allant dans le Texas profond, je fis un détour par Houston pour voir la chapelle qu’ils firent édifier sur le campus de l’université par Philip Johnson (alors jeune architecte) et pour laquelle ils commandèrent une série de tableaux extraordinaires à Mark Rothko, avec, devant la chapelle le Broken Obelisk de Barnett Newman. Parce que les mots me manquent pour décrire l’émotion qui s’empara alors de moi, esthétique, spirituelle, totale. Parce que ces toiles de Rothko sont pour moi un summum de la peinture, et que je ne suis jamais resté aussi longtemps devant des toiles, assis, immobile, subjugué. Et que cela, c’est à John et Dominique de Ménil que je le dois.

4_byzantine_fresco1_christ1.1293538225.jpg
Parce qu’ils furent des mécènes éclairés, ouvrant des voies, faisant avancer, découvrir, soutenant, s’impliquant, parfois de manière énergique, voire contrariante. Dans le domaine artistique, on leur doit aussi, entre autres, des ensembles aussi divers que la récupération des fresques de la chapelle de Lysi à Chypre (ci-contre le Christ Pantocrator), une des premières expositions d’artistes afro-américains à Houston  en 1971 au DeLuxe Theater, l’installation de Dan Flavin au Richmond Hall, la Cy Twombly Gallery, leur travail d’éducation, de soutien aux cours d’histoire de l’art dans les universités locales, et bien sûr toute leur collection, conservée dans un bâtiment de Renzo Piano.

dervishes_at_rothko_chapel_19781.1293538564.jpg
Et un engagement sans failles au service des droits de l’homme, soutenant les opprimés, les indignés (comme dirait Stéphane Hessel) contre les régimes voyous, du Nicaragua à l’Union Soviétique et de la Birmanie à la Palestine, et aussi à leur porte, avec le mouvement des Droits Civils dans le Deep South.

C’étaient des mécènes comme je n’en vois guère aujourd’hui, mécènes plus que collectionneurs, honnêtes hommes dans tous les sens du terme, ne séparant pas leur passion artistique de leur vie civique et spirituelle. On peut ne pas partager tous leurs choix, artistiques ou humains, mais on ne peut nier que, du fond de cette lointaine ville texane où ils s’établirent en 1941 venant de la France occupée, leur influence sur l’art du XXème siècle a été extraordinaire. Je dédie donc à leur mémoire ce billet anniversaire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Lenot 482 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte