Magazine Culture

"You'd tell the world what your best friend wore to sleep if you thought it made a good enough story."

Publié le 29 décembre 2010 par Clarabel

Parce que j'aime beaucoup sa série avec Mercy Thompson, j'ai été tentée de découvrir un des premiers ouvrages de Patricia Briggs, Le Pacte du Hob, initialement édité en 2001. Mais quelle déception. L'univers est austère, je n'ai pas du tout adhéré. J'ai bien aimé la complicité entre Aren et Caëfann, il y a un peu d'humour, pas mal d'action et tout ça sur le dos de la magie hautement prohibée. Aren, justement, possède la vue et le révèle aux gens de son village, afin de les aider à combattre les attaques des maraudeurs (qui ont déjà fauché la vie de son époux et de ses proches). Aren prend un gros risque en s'exposant, mais elle est comme ça. C'est courageux. Et puis, elle accepte aussi de se donner au Hob, la créature au physique repoussant qui vit en harmonie avec la Montagne, elle se dévoue pour mieux protéger des gens qui n'en ont rien à faire de sa personne. J'aurais aimé me laisser convaincre, toucher, entraîner par cette histoire, hélas je suis restée aux portes de l'intrigue. C'est un ouvrage qui souffre de maladresses (l'absence d'émotions chez Aren, notamment, rend la jeune femme distante et peu charismatique), et une proposition d'univers qui ne m'a pas particulièrement emballée. En fait, je m'y suis même ennuyée. Dommage.
Et je reste fidèle à Mercy !

L'Atalante (2010) - 317 pages. Traduit de l'anglais par Marie Surgers.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Clarabel 3993 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines