Magazine Autres sports

Les Top 10 6VB: Spécial NCAA

Publié le 01 janvier 2011 par Sixverges
Les Top 10 6VB: Spécial NCAANous sommes en pleine orgie de Bowls collégiaux et l'ami JR suit le courant avec une liste de moments mémorables de la NCAA.
Heille, nous sommes en 2011! Je vous souhaite donc une bonne et heureuse année à tous. Je ne me mêlerai pas de vos résolutions, ni de savoir si vous allez les tenir plus de deux semaines, mais comme amateurs de football, souhaitons-nous de bonnes séries dans la NFL et surtout, surtout, du football à l’automne 2011.
Outre les éliminatoires, la nouvelle année est depuis longtemps synonyme de Bowls de la NCAA. Maintenant que la trâlée de Bowls bidons pour remplir du temps d’antenne à ESPN sont passés, place aux choses sérieuses dès aujourd’hui avec entre autres, le Rose Bowl. Pour s’y préparer, voici 10 jeux marquants dans l’histoire de la NCAA.
10 ) Michael Crabtree gâche la saison parfaite de Texas : Au Texas, tout est plus gros qu’ailleurs. C’est aussi vrai au football, tant dans la NFL (les Cowboys) que dans la NCAA. De nombreuses universités se partagent le territoire du Lone Star State et les rivalités entre elles sont féroces et font jaser les Texans entre 2 BBQ. Récemment, ce sont les Longhorns de l’université du Texas qui dominent l’état et ils se dirigeaient allégrement vers une saison parfaite et une place au championnat national en 2008 sous la gouverne du QB Colt McCoy. Mais c’était sans compter sur les rivaux de Texas Tech aussi invaincus au moment de l’affrontement. À la fin d’un match chaudement disputé, Texas menait par un point et moins de 2 minutes au cadran pour Tech qui entama une superbe poussée offensive. Sur le dernier jeu du match, au 28 des Longhorns, c’est Michael Crabtree qui fit la différence avec un superbe attrapé pour le touché et une rare victoire de Texas Tech sur leurs rivaux d’état. Les 49ers doivent certainement se demander où est ce Michael Crabtree là ces jours-ci!

9 ) Les jeux truqués : Ça fait partie du folklore du collégial, une série des jeux truqués sortis de nulle part qui, lorsqu’ils fonctionnent, nous donnent une série d’images spectaculaires. Un de ceux-ci est le « Fumblerooski » dont la déclinaison la plus célèbre est survenue au Orange Bowl de 1984 par l’université du Nebraska. Tirant de l’arrière 17-0 contre les Hurricanes de Miami et en danger de perdre le championnat national (Nebraska était premier au début du match), ce jeu a relancé les Cornhuskers dont la remontée est tout de même arrivée à court d’un point. Dans la NFL, les Chargers ont utilisé une variante de ce jeu en 2006, le « Bumerooski » tandis que le jeu truqué des Browns contre les Pats plus tôt cette année peut aussi s’y apparenter.
8 ) Appalachian State cause la surprise : Je n’essaierai même pas de décrire le système de conférences en place dans la NCAA, c’est au dessus de mes forces. Mais en gros, il y a les « top-dogs » dans les grosses conférences comme la SEC, le Big-10, le Big-12, etc. et il y a les autres. Et quelque part parmi le tas de restants, il y a l’université Appalachian State de Boone en Caroline du Nord qui joue en division 1 dans un petit stade d’à peine 20 000 places. Ils auraient donc dû être intimidés en 2007 lorsqu’ils se sont déplacés dans la gigantesque Big House pour affronter les puissants Wolverines du Michigan, 5e au pays. Mais les négligés se sont accrochés tout le match et ont pris les devants 34-32 avec 26 secondes à faire au match sur un placement. Michigan est revenu, une longue passe de Chad Henne vers Mario Manningham les plaçant favorablement pour une tentative de placement victorieux sur le dernier jeu du match. Mais la tentative fut bloquée et les Mountaineers se sauvèrent avec la victoire et une des plus grosses surprises de l’histoire de la NCAA.

Les Top 10 6VB: Spécial NCAA
7 ) The Catholics vs The Convicts : Dans toute la glorieuse histoire de la très catholique université Notre Dame, cette partie fut votée haut la main comme la meilleure à n’avoir jamais été disputée au stade de South Bend. Octobre 1988, deux équipes invaincues : les Hurricanes de Miami classés premiers au pays contre les Fighting Irish de Notre Dame. Les attentes étaient élevées et les 2 équipes n’ont pas déçu, se livrant un match d’anthologie. Miami marqua en fin de match pour rétrécir le score à 31-30 en faveur de Notre Dame, mais plutôt que d’y aller pour l’extra-point et l’égalité, l’entraîneur des Hurricanes Jimmie Johnson décida d’y aller pour la victoire en tentant le converti de 2 points. Les Canes ont échoué, laissant du même coup la victoire aux Irish qui allèrent remporter le championnat national par la suite.

6 ) Joe Montana commence à bâtir sa légende : En ce 1er jour de l’année 1979, Dallas était recouverte d’une rare couche de glace et c’est sous une température plus habituelle pour Winnipeg que pour le Texas que le Cotton Bowl fut disputé. Et juste pour aider, le QB vedette de l’université Notre Dame, Joe Montana avait le flu. Il a quand même débuté la rencontre menant son équipe à une avance rapide de 12-0 au premier quart, mais dû retraiter au vestiaire par la suite et a vu l’université de Houston prendre les devants 34-12. C’est à ce moment que la soupe au poulet entre dans l’histoire. Déjà reconnue pour remettre l’estomac d’aplomb les lendemains de brosse, la soupe opéra ses vertus thérapeutiques sur l’ami Joe qui revint au jeu au milieu du 4e quart et orchestra une grande remontée qui culmina avec un TD sur le dernier jeu du match, menant les Irish à une victoire de 35-34. Le « Chicken Soup Game » alla devenir le premier acte de la légendaire carrière de Montana. Fait intéressant, les forts vents d’une cinquantaine de kilomètres heures ont aussi eu un impact, les 69 points de la rencontre étant inscrit sur le même côté de terrain.

5 ) Le point culminant d’une grande rivalité : Michigan contre Ohio State, une des plus anciennes et plus féroces rivalité du football collégial. Chaque année, ces rivaux du Big-10 s’affrontent dans LE match qui définit la saison des 2 universités. L’affrontement de 2006 revêtait une signification encore plus grande, les 2 équipes étant classées # 1 et # 2 au pays au moment de l’affrontement. Le gagnant allait pouvoir jouer pour le championnat national et le perdant verrait sa brillante saison se transformer en échec. Et la partie n’a pas déçu, les 2 attaques contrôlant le jeu. Ohio State s’est finalement imposé à domicile au pointage de 42-39 dans un des matchs de saison régulière les plus attendus de l’histoire de la NCAA. Les Buckeyes participèrent donc au championnat national, mais ils s’effondrèrent dans cette rencontre, étant varlopés 41-14 par Tim Tebow et les Florida Gators.

4 ) Boise State sort ses gadgets : Ils jouent sur un terrain bleu et se forgent des fiches immaculés contre des adversaires de second niveau. Lorsque les Broncos de Boise State se sont pointés au Fiesta Bowl contre les puissants Sooners d’Oklahoma d’Adrian Peterson, peu de gens leurs donnaient de chances. Pour les Broncos, c’était une chance inouïe d’entrer dans la conscience collective et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ne l’ont pas raté! Après avoir vu les Sooners effectuer une remontée pour prendre les devants, Boise State a égalé le pointage sur une latérale avec 7 secondes à faire au match. Puis en prolongation, après avoir égalé le touché d’Oklahoma, ils ont joué le tout pour le tout en y allant du converti de 2 points plutôt que du simple PAT pour égaliser le pointage. Et ils ont réussi leur pari de mémorable façon avec un jeu truqué qui est une variante du jeu « Statue de la Liberté ». Cliquer ici pour voir ces 2 jeux inoubliables qui ont fait gagner de nombreux fans aux Broncos au football collégial dans l’ensemble.

3 ) Vince Young gagne le championnat national pour les Longhorns : C’est le Rose Bowl, exceptionnellement présenté un 4 janvier en 2006 qui servait de match pour le championnat national. Affrontant Reggie Bush et les puissants Trojans de USC, les Longhorns du Texas étaient les négligés des parieurs. Mais c’était sans compter sur Vince Young qui disputa un des meilleurs matchs à n’avoir jamais été disputé au niveau collégial. A lui seul, Young a amassé l’incroyable total de 467 verges (200 au sol et 267par la passe) pour mener Texas a une victoire de 41-38 dans un match excitant qui a vu les 2 équipes s’échanger les devants pendant toute la partie. Young a conclu le tout en beauté, marquant ce touché (son 3e du match) avec 15 secondes à faire pour donner la victoire aux siens. Les Titans du Tennessee se demandent bien où est rendu ce joueur!!

2 ) Le miracle de Doug Flutie : Je ne sais pas quelle place occupe Doug Flutie dans la liste des meilleurs quarts de l’histoire du football, mais je me doute qu’elle est assez éloignée du sommet. Cependant, dans la liste des joueurs les plus spectaculaires, là il est très présent. Et c’est probablement en grande partie à cause de son jeu à Boston College où il passa pour plus de 10 500 verges, un record de la NCAA à l’époque. Il est entré dans la légende en 1984 dans un duel contre Bernie Kosar et les Hurricanes de l’université de Miami le lendemain de la Thanksgiving américaine à la télévision nationale. Miami menait 45-41 avec 28 secondes à faire au match lorsque Flutie a amorcé la remontée de Boston College. Sur le dernier jeu du match, il a lancé cette prière qui a été exaucée dans la zone des buts pour donner la victoire aux Eagles. Universellement reconnu comme un des faits saillants du sport américain du siècle dernier (ça fait vieux dit comme ça!!), le jeu est depuis appelée le Miracle à Miami.

1 ) The band is on the field : Bon ok, ce jeu n’a rien de la grandeur et de la gravité des autres, il est plus loufoque qu’autre chose en fait. Mais c’est mon préféré du football collégial quand même et un classique, surnommé simplement « The Play » qui est remontré chaque année. Et il fait tellement football universitaire en impliquant plein de latérales et un Marching Band!

En terminant, je veux remercier notre expert NCAA Wallette qui m’a fait parvenir dès le mois d’octobre la grande majorité des jeux listés ici et qui devait bien se demander si j’allais les utiliser un moment donné!! C’est fait maintenant, donc merci à toi et bonne saison des Bowls à tous!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines