Magazine Société

Couper pour gagner plus

Publié le 02 janvier 2011 par Gregorykudish
Couper pour gagner plusEn tant que grand fan d'Harry Potter, j'ai été un peu déçu de ce septième film. J'ai l'impression que l'équipe de production a décidé de mettre en scène le septième tome de la saga en deux films dans le seul souci d'obtenir plus de revenus. Mais il existe  une limite au-delà de laquelle la recherche de la rentabilité financière dans l'industrie cinématographique finit par détériorer la qualité de la production. Dans ce septième film d'Harry Potter, cette détérioration de la qualité s'est traduite par d'interminables longueurs étalées sur plusieurs séquences, et par une préséance de paysages grandioses sur la narration. Ce film se situe aux antipodes des premiers films de la série, où la succession logique des actions, la clarté du récit, et un modèle de tournage classique conféraient aux films toute leur beauté. Le septième film, quant à lui, manque souvent de logique dans la narration, et il se limite essentiellement à une mise en place d'une structure dramatique. Qui plus est, cette mise en place ambiguë de la structure dramatique risque d'embrouiller celui ou celle qui n'a pas lu le septième tome avant de voir le film. Pour ma part, ce film n'est rien de plus qu'une illustration visuelle de quelques pages du septième tome, illustration pauvre en détails pourtant essentiels à la compréhension de la suite de l'histoire. L'essentiel du septième tome sera révélé lors de la sortie de la seconde partie du film. Pour ma part, cette première partie ne joue le rôle que de l’apéritif, le plat principal devant être servi l'été prochain. Mais je crois qu'il aurait été préférable de servir le repas complet en un seul service.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gregorykudish 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine