Magazine Culture

L'année littéraire (4) - La dynastie chahutée des Jardin

Par Pmalgachie @pmalgachie
L'année littéraire (4) - La dynastie chahutée des JardinLe plus souvent, les livres d'Alexandre Jardin m'insupportent. J'y trouve un mélange mal maîtrisé de naïveté et de roublardise qui fait de lui, comme écrivain, le fils indigne de Pascal Jardin - encore faudrait-il que je relise celui-ci pour vérifier - qui me semble avoir été doté d'un talent très supérieur.
Pourtant, Des gens très bien, lu il y a quelques jours, et d'où ne sont pas tout à fait absentes la naïveté et la roublardise notées plus haut, m'a touché. Il y est question d'un homme que Pascal Jardin avait rendu célèbre dans Le nain jaune: Jean Jardin, père de Pascal et grand-père d'Alexandre. Il était directeur de cabinet (dircab, comme on ne le disait probablement pas à l'époque, ce qui n'empêche pas Alexandre Jardin d'utiliser le mot plusieurs fois) de Pierre Laval du 20 avril 1942 au 30 octobre 1943, donc notamment au moment de la rafle du Vél' d'Hiv'...
«Ce pourrait être un des livres polémiques de la rentrée», écrit Marianne Payot dans L'Express. Dont la conclusion se rapproche de ce que j'ai moi-même ressenti: «On referme ce livre songeur, dubitatif, tout à la fois agacé et touché, incrédule et compatissant. Alexandre Jardin, lui, dit signer aujourd'hui son acte de renaissance. Au bénéfice du doute, souhaitons-lui une deuxième vie, plus apaisée...»
Dans Le Point, sur cinq pages qui reprennent aussi un entretien avec l'historien Robert O. Paxton et un extrait du livre, Émilie Lanez ne tient pas des propos très différents. Pour elle aussi, «Ce livre fera du tintamarre.» Et elle s'étonne de la transformation survenue entre le jeune homme de Bille en tête et l'adulte de 44 ans qu'il est aujourd'hui: «On l'avait quitté romancier de bluettes, amateur d'improbables épopées conjugales, prophète souriant de la félicité matrimoniale, rejeton très tôt doué - à 23 ans, il est l'auteur le plus vendu dans le monde - d'un père, Pascal Jardin, étourdissant écrivain et dialoguiste. On le retrouve changé.»
En effet. Et promis peut-être à un joli succès en ce début d'année.
Il est présent aussi ce matin à la Une du Figaro, on parlera de lui cet après-midi dans Le Monde et il sera ce soir sur le plateau de La grande librairie (France 5, 20h35) en compagnie de, tiens donc!, Stéphane Hessel, dont Indignez-vous!, à peine un livre par son format, écrase actuellement tous les autres titres dans les listes de meilleures ventes.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pmalgachie 8645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines