Magazine Cinéma

Enfin Veuve

Par Luc24

L'an dernier, les Césars. Isabelle Mergault remporte le prix de la meilleure première oeuvre devant, entre autres 13 tzameti et Pardonnez-moi. Choix (très) discutable mais pourquoi pas à la limite couronner ce film qui avait été un énorme succès en salles et qui avait gagné le coeur du public. Après bien des hésitations, je me suis décidé à aller voir Enfin Veuve. Car j'ai une carte illimité et qu'il ne faut jamais cracher sur une cinéaste sans avoir bien vu son travail. Réaction ?

La critique  

L'exemple même du navet "grand public"

Anne-Marie (Michèle Laroque) est une grande blonde assez cruche qui n'a rien à faire de ses journées. Normal : son mari chirurgien gagne beaucoup d'argent. Problème : malgré leur magnifique demeure, l'argent ne suffit plus, Anne-Marie a envie d'aimer. Depuis deux ans, elle a un amant (Jacques Gamblin) et elle espère pouvoir partir avec lui en Chine. Mais alors qu'elle prépare une lettre d'adieu pour son mari, ce dernier est victime d'un accident de voiture qui va lui couter la vie. Enfin Veuve ! Sauf que , manque de bol, toute la famille débarque et s'incruste chez Anne-Marie. Son voyage en Chine semble bien compromis. Parviendra-t-elle à vivre heureuse avec son amant ?

Après le diner de cons, le film de c***

Isabelle Mergault n'aime pas la critique. On la comprend, il faut dire que la presse n'a pas été très enthousiaste en sortant de la projection de son nouveau long métrage. Ah bon , c'est un long métrage ? Parce que franchement vu comme c'est filmé on pourrait se poser la question...Oui ça commence très mal avec une réalisation niveau zéro et des acteurs qui dès les premières minutes surjouent tellement qu'on se croirait plus dans une mauvaise pièce de théâtre de boulevard que dans une salle de cinéma. Il faut dire qu'ils ne sont pas aidés entre une mauvaise direction et des répliques trop longues et effroyablement clichées . Comment peut-on écrire de tels dialogues , les faire jouer et ne pas se rendre compte que tout sonne cruellement faux ? Michèle Laroque (abonnée aux productions pour ménagères lobotomisées) et Jacques Gamblin (qui nous a habitué à mieux) semblent complètement largués. Et ce n'est pas le reste du casting qui va aider. Le jeune Tom Morton est juste insupportable avec un surjeu et une lourdeur à faire froid dans le dos.

Reste un scénario aussi pauvre que cliché, une bande originale terriblement ringarde...Certes, je vous l'accorde : ça se laisse regarder et c'est quelquefois divertissant...mais c'est tellement vide. Où est l'amour du cinéma là dedans ? Où est le désir de vraiment raconter une histoire ? Il n'y a rien, que des intrigues pompées sur les pires productions AB. Oui, il faut bien du cinéma pour tout le monde, oui on va parfois juste au cinéma pour ne pas se prendre la tête mais la moindre des choses est d'offrir un minimum de scénario, de savoir diriger ses acteurs, de respecter le spectateur. J'ai vraiment eu l'impression d'être pris pour un con. Comme si je n'étais pas devant un film mais un pur produit marketing , sans âme, juste bien ciblé pour un public peu exigeant. J'aime le cinéma français, mais "ce truc" pour moi ne devrait pas en faire partie. Et je n'ai pas peur de dire que cette femme me met en colère. Quand on lit ses interviews, on voit à quel point elle se moque de la critique, combien elle se fiche de savoir écrire ou réaliser. Oui, on a donné de l'argent pour faire un film à une femme qui n'aime pas le cinéma, qui ne sait peut être même pas ce qu'est le cinéma. Véritable cas d'école du nanar marketé , Enfin Veuve est une bonne grosse bouse comme on en voit, malheureusement, un peu trop souvent sur nos écrans. Et le pire, c'est que ça va peut être rapporter du fric...

 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Luc24 78 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines