Magazine Culture

Tribune - Fonctionnaires : Zoé Shepard, la « coconne » de l’UMP ?

Par Benard

ParMICHAËL MOGLIA | Membre du conseil national du PS | 10/01/2011 | 18H03

Tribune - Fonctionnaires : Zoé Shepard, la « coconne » de l’UMP ?
Aurélie Boullet serait-elle masochiste ? On est en droit de se poser la question depuis que l'auteure d'« Absolument dé-bor-dée ! », devenue célèbre sous le pseudonyme de Zoé Shepard, a repris le travail à la région Aquitaine.

Après une brève suspension de quatre mois, celle qui avait dressé un portrait cruel de ses collègues surnommés « Coconne » et « Simplet » (entre autres amabilités) revient profiter de la soupe dans laquelle on l'avait prise à cracher.

Bénéficiant d'une indulgence qu'en pareilles circonstances aucun employeur privé ne lui aurait accordée, oubliant ses velléités maintes fois exprimées de démission, Aurélie Boullet replonge dans l'enfer exquis de la fonction publique territoriale. Son supplice sera quelque peu adouci par la perception de ses droits d'auteur -près de 300 000 euros soit, pour une fonctionnaire de son rang, l'équivalent de huit années de salaire- et la vente des droits d'adaptation cinématographique de son roman au groupe UGC.

On ne doute pas que le film à venir est voué à l'effervescence médiatique et au succès qui, trop souvent, récompensent la démagogie et la facilité. C'est justement ce retentissement populaire (populiste ? ) qui fait d'« Absolument dé-bor-dée ! » bien plus que l'« innocente plaisanterie » évoquéesur le site littéraire du Nouvel Observateur.

Suppressions massives de postes

Dans un contexte politique de défiance vis-à-vis de l'administration, la publication d'un pamphlet anti-fonctionnaires n'est pas un geste anodin. Bien au contraire, le livre d'Aurélie Boullet vient, de façon indirecte mais puissante, conforter la droite dans sa politique de démantèlement du secteur public.

Il n'est pas inutile de rappeler l'empilement des mesures par lesquelles les gouvernements UMP successifs s'en sont pris aux services publics et aux fonctionnaires. La réduction des effectifs de la fonction publique, entamée par les gouvernements de Jean-Pierre Raffarin et de Dominique de Villepin, s'est systématisée avec la révision générale des politiques publiques voulue par Nicolas Sarkozy.

Loin d'avoir permis une réduction de la dette publique (évaluée à 63,9% fin 2007, elle s'élève aujourd'hui à81,5% du PIB), le principe du non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux a surtout conduit à un dégraissage qui remet aujourd'hui en cause les missions-clés de notre République.

Au total, ce sont plus de 100 000 postes de fonctionnaires qui ont été supprimés par l'Etat depuis 2005.

Lire la suite :

http://www.rue89.com/2011/01/10/fonctionnaires-zoe-shepard-la-coconne-de-lump-184860


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par Phil
posté le 22 janvier à 08:53
Signaler un abus

Hélas pour beaucoup de politiques, les administrations régionales ou départementales sont colonisées par leurs amis. Facile de créer des postes pour des encartés au chômage, des légions de chargés de mission à 3000 euros/mois ( plus les frais). Copinage, clientèlisme... ce n'est que le fait du PS ; on est pas d'une charge anti-fonction publique, mais devant une satyre de celle-ci.

A propos de l’auteur


Benard 392 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines