Magazine Bien-être

Alimentation : l'addition est trop salée!

Par Cosmetofood
Alimentation : l'addition est trop salée! Ce n’est pas nouveau, notre consommation de sel est excessive. Les consommateurs connaissent généralement les risques liés à un abus chronique de sel, mais ce qu’ils persistent souvent à ignorer, ou plutôt occultent, c’est que plus de 70% du sel consommé provient des plats industriels et de ceux préparés dans les restaurants ou les fast-foods. Les autres aliments en cause : le pain, les céréales, les conserves, les charcuteries et les fromages. 
La preuve en chiffres : nous consommons jusqu’à 9 g de sel par jour, alors que nous ne devrions pas dépasser les 5g selon les recommandations de l’OMS. Certains d’entre nous ont la main lourde sur la salière, mais 70% du chlorure de sodium que nous consommons proviennent des aliments transformés : 25% viennent du pain, 8% des sandwiches et des gâteaux, 11% des charcuteries, 9% des plats cuisinés, sans oublier les sauces et autres pizzas. Pour combattre cette surconsommation, l'association SALT (« Sodium alimentaire : limitons les taux ») a fait son apparition en octobre 2010 afin de promouvoir l’intérêt de limiter les taux de sodium dans les produits alimentaires issus de l’industrie agro-alimentaire. SALt réunit des professionnels et professeurs émérites : des nutritionnistes (Michel Krempf, CHU de Nantes), des endocrinologues (Eric Bruckert, Pitié-Salpétrière, spécialiste de la prévention des maladies cardio-vasculaires), des cardiologues…Une première en France ! 
Le but ?
•    Promouvoir l’intérêt de limiter les taux de sodium dans les produits alimentaires ;
•    Participer à la réalisation et à la diffusion d’outils d’information, de formation et de communication sur les effets du sodium alimentaire sur la santé ;
•    Participer à la mise en œuvre de tous travaux permettant de développer les connaissances sur le sodium alimentaire et les moyens d’en limiter les taux.Son but : réduire l'utilisation de sel dans nos aliments. Pour cela, elle s’est dotée  de 3 commissions : l’une est dédiée à la consommation, une autre à la nutrition et la troisième à la réglementation. Les discussions sont engagées, car le sel est un enjeu majeur pour les professionnels du secteur alimentaire, sur le plan sanitaire mais également financier. 
Un petit rappel des risques sanitaires liés à une consommation de sel trop élevée s’impose. Alimentation : l'addition est trop salée!
  • rétention d’eau
  • hypertension
  • augmentation de la tension artérielle et donc de risque de maladies cardiovasculaires telles que l’infarctus 
  • maladies rénales
  • ostéoporose
  • obésité infantile

Alors, voici quelques petits gestes du quotidien pour limiter les dégâts ?

    Alimentation : l'addition est trop salée!
  • Je laisse la salière au placard, loin des yeux, loin de l’assiette !
  • Je laisse tomber le saupoudrage automatique
  • Je préfère les produits frais aux plats industriels
  • Je consulte les étiquettes sur les produits pour connaître la teneur en sel
  •  Pour relever le goût d’un plat, j'utilise les condiments (oignons, échalotes) et les plantes aromatiques (persil, estragon, basilic) et aux épices (curcuma, curry, paprika, noix de muscade).

A vous de jouer !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cosmetofood 105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte