Magazine Entreprendre

Conseils des Stones pour réussir votre startup

Publié le 11 janvier 2011 par Aniobi

Je suis actuellement en train de lire « Life« , l’autobiographie de Keith Richards, le guitariste des Stones. Leur vie est passionnante, c’est plutôt bien écrit, souvent drôle, bref c’est un très bon bouquin. Cela permet en plus de faire des rapprochements entre la création d’un groupe de rock et la création d’une entreprise.

Conseils des Stones pour réussir votre startup
Des associés

Si Keith Richards et Mick jagger se « trouvent » en 1960 à la gare de Dartford c’est parce que Mick Jagger tient sous le bras The best of  Muddy Waters et un titre de Chuck Berry, or cette musique n’est pas très populaire à ce moment là dans Londres. Les rencontres suivantes (avec Brian jones ou Ian stewart) seront toute « musicales » avant d’être personnelles. Seul Charlie Watts est un peu trop « jazzy » au début selon Keith Richards qui lui demande de s’adapter à l’identité du groupe. S’associer à des musiciens qui partagent les mêmes valeurs et la même vision a permis au groupe d’être encore ensemble aujourd’hui.

Une Vision

La vision du groupe au tout début était la suivante: « faire découvrir et écouter du Rythm&Blues à tout Londres ». Pas très ambitieux vous me direz, mais cette ligne directrice leur permettra de jouer un répertoire cohérent, de rassembler des fans « localement » assez rapidement et d’acquérir une réelle âme sur la scène musicale londonienne du début des années 60.

Du Travail

Les membres du groupe ont passé plus d’un an adossés à des amplis en analysant les morceaux de leurs idoles: chaque accord et chaque mot des chansons de Muddy Waters, Jimmy Reed et d’autres sont disséqués en détail afin de trouver la recette du son des bluesmen de Chicago. Ils vivent alors dans un appartement miteux  et travaillent toute la journée avant d’aller répéter ou jouer le soir. On est loin des trois semaines de Nouvelle Star!

Une rupture

Au moment où se lancent les Rolling Stones, la musique londonienne est divisée en deux clans: les « tradis », fans de Jazz et de Blues et les modernes, adeptes de Rock’n'roll et de plus en plus de pop. Les Tradis ne supportent pas les rockers et les guitares électriques tandis que les soi-disant Modernes virent au mauvais Rock’n'roll et à la mauvaise Pop en méprisant l’héritage des années 50 et précédentes. Les Stones vont tout faire péter en s’inspirant des accords et du son du Rythm&Blues et du Blues pour repenser le Rock’n'Roll!

Un Positionnement

En 1963, Andrew Loog Oldham devient à 19 ans le premier manager des Stones. Afin de se démarquer de l’image « gentils garçons » des Beatles déjà très célébres à l’époque, il prend le partie de faire passer les Rolling Stones pour des mauvais garçons et lançe le fameux: « Would you let your daughter marry a Rolling stone? ». Il encouragera même le groupe a dévaster des hôtels pendant qu’il passe des coups de fil anonymes aux flics…

Du Fun

Bien entendu…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aniobi Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte