Magazine Afrique

La CEI, le Conseil Constitutionnel, Laurent Gbagbo, sa prétendue victoire, son soi-disant patriotisme et son pseudo panafricanisme

Publié le 11 janvier 2011 par Africahit
On aura tout entendu depuis le début de la crise postélectorale en Côte d'Ivoire (CI). "Gbagbo, le patriote" par-ci ; "Gbagbo, le panafricaniste, l'anticolonialiste" par-là. Gbagbo serait le Président légitime de la CI, puisque le Conseil Constitutionnel l’a décidé ainsi et que sa décision n’est susceptible d'appel ni de contestation. Et bien qu'il ait perdu les élections dans les urnes ! A contrario, Alassane Dramane Ouattara (ADO) serait bien le perdant, pour les mêmes raisons, et rien n'y fait s'il a remporté la majorité des suffrages ; d'autant plus, ajoute-t-on, que la CEI aurait proclamé les résultats provisoires, hors délais. Essayons, au-delà de ces raisonnements simplistes, d’analyser les faits pour faire la part du vrai et du faux dans le fatras d'intox qu'on nous sert depuis un mois.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Africahit 4465 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte