Magazine Beaux Arts

Les bibliothèques à l’heure du numérique

Par Delphinesbooks

J’ai participé à cette journée d’étude organisée par l’ABF (association des bibliothécaires de France) à Beaubourg, le lundi 11 janvier.Les bibliothèques à l’heure du numérique

Une journée dont le programme est à découvrir là. Elle faisait suite à une première journée d’étude organisée en juin 2010 (compte rendu à découvrir dans le BBF) et portait sur l’évolution des pratiques et métiers liée à la révolution numérique.

Des questions qui bien évidemment m’intéressent au plus haut point.

Les bibliothèques à l’heure du numérique

Mon petit bilan

Des interventions riches de qualité, très variées. Des structures très différentes (BNF, bibliothèques municipales, bibliothèques universitaires, bibliothèques numériques, etc).

J’ai tout particulièrement apprécié les témoignages et expériences des bibliothécaires (même si les témoignages des directeurs de bibliothèques sur l’impact de cette révolution sur l’organisation interne étaient également fort intéressants, je me positionne bien évidemment plus en tant que bibliothécaire)

Ce que j’en retiens

Les constats :

  • Le catalogage c’est fini, merci la BNF de produire les notices, on n’a plus de temps pour faire ça et il y a surtout plus intéressant à faire (je suis bien d’accord autant mutualiser et je me demande bien pourquoi on passe autant de temps sur cela lors de ma formation à l’EBD)
  • Le décalage énorme entre le temps administratif (très lent, pas de réactivité) et le temps numérique (très rapide, réactivité maximum), de là, le problème/dilemme du statut des bibliothécaires (éternel débat encore plus d’actualité aujourd’hui)
  • Le glissement du métier de « bibliothécaire culturel » vers le « bibliothécaire social » (vraie question, vrai problème…)
  • On passe d’une poldoc (politique documentaire) à une polcom (politique de communication) : les bibliothécaires continuent de fournir aux usagers les renseignements dont ils ont besoin mais d’une manière différente (valorisation, organisation de l’accès à l’information, marketing…)
  • Il y a les cadres vieillissants d’un coté et les geeks tous fous de l’autre (il y a aussi des gens entre les deux, comme moi…)

Les bibliothèques à l’heure du numérique
Les préconisations

  • Le maitre mot : la FORMATION (rien de bien neuf la dessus, mais il semble qu’il faut le répéter encore et encore)
  • On n’a plus le choix, il faut participer à cette révolution et donc EXPERIMENTER (oui !)
  • Période hybride, de transition, il faut imaginer un modèle souple et adaptable.
  • L’importance de la MEDIATION et du service au public, le numérique oui, mais finalement, c’est l’humain qui est important ici (C’est finalement plutôt rassurant)

Au final la question était bien  : comment continuer à gérer les tâches traditionnelles alors que les tâches liées au numérique se rajoutent et sont très chronophages ?

Réponses ci-dessus : ne plus faire de catalogage, former les personnels, mettre le numérique au cœur du fonctionnement (= tout le monde doit/peut participer, mutualisation…).

Ce que je retiens de cette journée, c’est l’enthousiasme de ceux qui travaillent sur ces domaines et ce qu’ils ont mis en place. J’ai hâte de pouvoir participer à ce (vaste) projet.




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delphinesbooks 656 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte