Magazine Cinéma

Poupoupidou un petit air de Marilyn Monroe à la française

Par 3moopydelfy @3Moopydelfy

Tout d’abord, je me suis rendue à la projection organisée par Cinefriends de Poupoupidou sans regarder une seule bande-annonce. J’ai voulu y aller au feeling et surtout retrouver un acteur que j’apprécie depuis les Robins de Bois: Jean-Paul Rouve. Une petit faiblesse de ma part, j’en conviens, qui n’en a pas. Pour certains c’est Gilles Lellouche ou Guillaume Canet moi c’est l’équipe des « ex-comiques ».
Je ne suis pas déçue du déplacement. Poupoupidou est une très belle surprise.

Synopsis : Il est parisien et l’auteur de polars à succès. Elle est l’effigie blonde du fromage Belle de Jura, la star de toute la Franche-Comté, persuadée qu’elle était, dans une autre vie, Marilyn Monroe… Quand ils vont se rencontrer à Mouthe, la ville la plus froide de France, lui est en panne totale d’inspiration et elle déjà morte. “Suicide probable aux somnifères” conclue la gendarmerie. David Rousseau n’y croit pas. En enquêtant sur le passé de Candice Lecoeur,
il est sûr de tenir l’inspiration pour un nouveau roman…

[Avis] Poupoupidou un petit air de Marilyn Monroe à la française.

Poupoupidou alterne joliment les moments drôles et les instants plus tragiques. Jean-Paul Rouve décroche ici un des plus beaux rôles de sa carrière, excellent en pince-sans-rire. Son histoire d’amour peu banale avec l’héroïne Candice. Peu commune car tomber amoureux d’une morte, ça n’arrive pas tous les jours.
Sophie Quinton offre une Candice qui présente une étrange ressemblance avec Marilyn, pimpante, ingénue, douce et fragile. Merveilleuse dans son parallèle avec la grande Norma Jean. Pleine de sensualité, l’actrice capture l’objectif et séduit le spectateur. Les costumes et les poses sont d’ailleurs très style années 60 comme les pin-ups. L’image Candice/Marilyn qui en ressort s’avère magnifique, vibrante et teinté d’une tristesse immense.
Guillaume Gouix charmant, calme, tenace. Le gendarme têtu (sans jeu de mot pour la lecture qui nous laisse présumer qu’il est homosexuel) prête à sourire avec son désir de rentrer dans la police Canadienne. Sa relation avec Rouve est ambigue, délicate.

[Avis] Poupoupidou un petit air de Marilyn Monroe à la française.

Les clins d’oeil sont présents sans être étouffants: le 5 (5 gouttes de Chanel numéro 5) , la voiture 504 cabriolet, le scooter, la décoration de l’hôtel, les maisons, la station service, tout est très américain dans le style. Le parallèle entre la vie de Candice et Marilyn saute aux yeux: JFB/ JFK chacune a son Président. je comprends, je percute moins sur la nudité. Si une personne a une explication, je suis preneuse. Merci. Le Fantomas dans le bureau du commissaire ravira les fans, la scène mérite le détour pour plusieurs raisons. La scène de l’Happy Brithday a de quoi séduire, par sa mise en scène, sa lumière, son émotion palpable très proche de la vraie séquence avec JFK du moins je le suppose. Il suffit de peu pour avoir l’impression d’être face aux acteurs en direct.

L’histoire est agréable même si certaines lenteurs se ressentent. L’impression de voir Mouthe, d’avoir de vrais personnages devant soi des principaux aux secondaires. (mention spécial aux gendarmes, à la jeune fille gothique de l’hôtel). L’enquête policière menée par l’écrivain permet de découvrir des êtres qui rêvent d’un autre horizon loin de la petite Sibérie. La découverte du fin mot de la mort de Candice suicide ou meurtre rappelle elle aussi Marilyn. Elle surprend dans un sens. Poupoupidou se clôt sur une note de romantisme, je ne vous dévoilerai pas la fin, elle est belle, à voir.

[Avis] Poupoupidou un petit air de Marilyn Monroe à la française.

La bande-son composé par Stéphane Lopez et le groupe Ava transporte en collant parfaitement à l’ambiance de l’intrigue. L’ensemble de Poupoupidou remet des images de Fargo en tête pour la neige mais pas que, de Twin Peaks pour l’amourette entre les 2 héros Rousseau et Lecoeur. Néanmoins résumée et comparée l’oeuvre de Gérald Hustache-Mathieu à ces deux créations ne lui donne pas totalement honneur car c’est un mélange détonnant qui prend vie sous les yeux des spectateurs. Une sympathique surprise dans le panorama des films français, un joli coup de coeur fragile, grave, lèger, drôle et décalé comme l’est le mythe Marilyn somptueuse et inclassable Marilyn. Un mixte de polar et de comédie romantique avec des personnages attachants pas seulement les principaux, les secondaires valent aussi la peine d’être admirés. A découvrir dès demain dans les salles de cinéma.

Note: 8/10

Date de sortie cinéma : 12 janvier 2011

Réalisé par Gérald Hustache-Mathieu
Avec Jean-Paul Rouve, Sophie Quinton, Guillaume Gouix.
Long-métrage français .
Genre : Comédie , Policier
Durée : 01h42min Année de production : 2010
Distributeur : Diaphana Distribution


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


3moopydelfy 2879 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines