Magazine Autres sports

Le top 10 6VB: Les meilleurs matchs de séries

Publié le 12 janvier 2011 par Sixverges
Le top 10 6VB: Les meilleurs matchs de sériesDans l'esprit des séries, JR nous présente 10 match qui ont marqué l'histoire de la NFL.
Les séries sont commencées, et avec éclat. Si les matchs de dimanche ont un peu déçu, surtout par rapport aux attentes qu’ils soulevaient, ceux de samedi ont livré la marchandise, particulièrement le premier qui risque de faire sa place dans les livres d’histoire de la NFL...
Pour se préparer à ce qui est souvent décrit comme le plus beau week end de football de l’année, voici 10 autres matchs des séries qui ont fait époque. Il n’y a aucun match du Super Bowl parmi ceux-ci, un top 10 spécifique sera consacré au Grand Match un peu plus tard.
10 ) Le shoot out dans le désert : Nul besoin de reculer trop loin pour débuter ce top-10, il n’y a qu’à reculer d’un an. Cards-Packers en Arizona, le match le plus offensif de l’histoire des séries de la NFL. Records du plus de points marqués (96), touchés inscrits (13) et premiers jeux obtenus (62….. 62 premiers jeux!!!!), cette rencontre n’avait rien d’une affaire de puristes. Or, dans cette orgie de points et de jeux spectaculaires, c’est un jeu défensif qui a scellé l’issue de l’affrontement remporté par l’Arizona 51-45. Un an plus tard, cette même équipe a terminé au 26e rang pour les points marqués!
9 ) Matt Hasselback est trop confiant : Ancien second violon de Brett Favre, Hasselback s’est fait donner sa chance par Mike Holmgren lorsque ce dernier est arrivé sur la côte Ouest. Ils ont connu du succès ensemble, les Seahawks remportant 4 titres consécutifs dans la NFC Ouest entre 2004 et 2007. Mais en 2003, Hasselback, Holmgren et les jeunes Seahawks en étaient à leurs premières armes en séries ensemble et retournaient à Lambeau affronter Favre et le Pack. Après avoir égalé la rencontre sur sa dernière poussée offensive et vu Green Bay manquer un placement sur le dernier jeu en temps réglementaire, Hasselback se présenta au Coin Toss en confiance. Et lorsque le « trente sous » fut favorable aux siens, il s’empara du micro pour déclarer haut et fort : « We want the ball and we’re gonna score ». Ce n’est pas tout à fait cela qui s’est passé!
8 ) The Music City Miracle : Après la fausse dynastie du début des années 90, les Bills ont quand même réussi à se tenir près du sommet pour le reste de la décennie, faisant les séries en 1996-1998 et 1999. Dans cette dernière année, un certain Doug Flutie dirigeait le trafic derrière le centre, du moins en saison régulière. Mais au premier match des séries, c’est Rob Johnson qui fut nommé QB partant, une décision idiote comme seuls les Bills ont le secret. Néanmoins, Buffalo semblait en voie de s’en tirer, du moins jusqu’au dernier jeu du match. Depuis, les Bills n’ont plus jamais pris part aux séries.
7 ) The Immaculate Reception : Le match comme tel n’a probablement pas été très excitant, mais son dernier jeu est un des plus controversés de l’histoire du football. Oakland avait les devants 7-6, avec 22 secondes à faire à l’affrontement et Pittsburgh devait convertir un 4e jeu, sinon c’est le Silver & Black qui aurait affronté Miami en finale de conférence. A ce jour, il n’est pas encore certain qu’ils aient vraiment réussi, mais s’il n’y a jamais eu de preuve irréfutable que les arbitres ont pris la bonne décision en accordant le touché et la victoire aux Steelers, il n’y en a certainement pas non plus qui prouve le contraire. Chose certaine, cette fin épique a propulsé la rivalité Steelers-Raiders des années 70 à des niveaux de férocité jamais égalés, les 2 belligérants s’affrontant en éliminatoires les 3 années suivant le mythique jeu. Pour les intéressés, la page Wikipédia à ce sujet est très complète et intéressante.
6 ) The Tuck Rule Game : J’allais copier les publicités de la LNH des dernières séries, mais quelqu’un sur YouTube a eu l’idée avant moi. N’empêche que le débat est valide. Et si cet obscur Tuck Rule n’avait pas été évoqué lors de ce match éliminatoire de la saison 2001 (l’année du premier Super Bowl), où seraient les Pats aujourd’hui? Est-ce que l’inévitable domination n’aurait été retardée que d’un an ou peut-on plutôt penser qu’elle n’aurait jamais eu lieu? Sachant à quel point l’aura des Pats semble figer leurs adversaires autant que leur jeu sur le terrain, c’est une bonne question à laquelle nous n’aurons jamais la réponse. Ce qu’on sait toutefois, c’est que le Tuck Rule a été appliqué lors de ce match dans la neige du nord-est américain, qu’Adam Vinateri y est allé de 2 placements dramatiques pour gagner le match et que les Pats sont incontestablement l’équipe de la décennie. Mais pour tous les Pats-haters dont je fais fièrement parti, voici un souvenir plus heureux qui aurait pu aussi faire parti de ce top-10, soit la victoire de la rédemption, la belle remontée des Colts contre la Nouvelle-Angleterre en finale de conférence 2006.
5 ) Les Broncos brisent le cœur des Browns … deux fois ! : Beaucoup connaissent « The Drive », cette mémorable poussée de 98 verges de John Elway des Broncos pour venir battre les Browns chez eux en finale de conférence de 1986. Mais Cleveland n’était pas au bout de ses peines. L’année suivante, les 2 mêmes équipes s’affrontèrent de nouveau en finale de conférence, cette fois au Mile High Stadium. Avec la vengeance en tête et une participation au Super Bowl à l’enjeu, les Browns semblaient en voie de créer l’égalité 38-38 dans la dernière minute du match, lorsque le porteur de ballon Earnest Byner commit à la porte des buts ce qui est connu sous le nom : « The Fumble ». Deux façons atroces de perdre des matchs éliminatoires et 2 (autres) directs au cœur des amateurs de sports d’une ville que la guigne ne semble pas vouloir lâcher.
4 ) The Comeback : J’ai déjà glissé un mot sur les Bills du début des années 90 plus tôt. 4 participations consécutives au Super Bowl, c’est quand même tout un exploit. En 1992, Buffalo dû emprunter la route la plus longue pour participer au Grand Match une 3e année de suite. Blessé à la tête lors du dernier match de la saison, le QB vedette Jim Kelly manquait à l’appel, remplacé par Frank Reich. Ça n’a pas très bien commencé pour les Bills qui en plus de tirer de l’arrière 28-3 à la demie perdirent aussi les services de leur RB étoile Thurman Thomas. Et Houston commença le 3e quart avec un pick 6 pour hausser leur avance à 32 points. C’est alors que « The Comeback » a commencé. Cinq TD sans riposte et un placement gagnant en prolongation plus tard, les Bills venaient de réaliser le plus grand retour de l’histoire de la ligue. Fait intéressant, le QB Reich a aussi longtemps détenu la marque pour le plus grand retour de l’histoire de la NCAA!
3 ) La rivalité Niners-Cowboys : Une des belles rivalités du football, qui a livré des matchs classiques à toutes les époques …. sauf peut être présentement! Il y a eu le retour de Roger Staubach en 1972, puis « the Catch » au début des années 80, mais aussi l’intense rivalité du début des années 90. Dans la NFC à cette période, la route du Super Bowl passait par une de ces 2 villes. Les jeunes Cowboys d’Aikman, Smith et Irvin contre les tout puissants Niners qui comptaient encore sur leur noyau des Super Bowls de la fin des années 80, à l’exception notable du remplacement de Montana par Young au poste de quart-arrière. Le premier des 3 affrontements éliminatoires entre ces rivaux a eu lieu le 17 janvier 1993. Inspirés par un playcalling agressif de Jimmie Johnson, Dallas l’a emporté 30-20 et malgré quelques sursauts des Niners les années subséquentes, c’est à ce moment que le changement de la garde s’est concrétisé.
2 ) The Ice Bowl : C’est probablement la partie la plus célèbre de l’histoire de la NFL, pourquoi ne pas la recycler ici? Outre le froid mordant qui a caractérisé ce match, ce fut aussi un match très disputé entre 2 grands rivaux des années 60, soit les Cowboys et les Packers. À cette époque le champion de la NFL, qui allait être déterminé dans ce match, affrontait celui de la AFL au Super Bowl, donc le match s’apparente à ce qui est aujourd’hui les finales de conférence. Et c’est sur une dernière séquence offensive d’anthologie que Green Bay remporta ce match 21-17.
1 ) Le week end de rêve : Un bon match de séries c’est déjà bien. Imaginez-en 4. Back-to-back-to-back-to-back. C’est ce qui est arrivé dans lors de la fin de semaine des finales de division de la saison 2003. 4 classiques, 4 matchs qui te gardent accroché sur le bout de ton siège du début à la fin. Personnellement, c’est ce week end qui a fini de m’accrocher complètement à la NFL. Le toujours comique James Duthie en avait d’ailleurs fait une chronique disparue des archives de TSN, mais retrouvée ici grâce à la magie de Google! Le jeu le plus marquant de ce week end, et qu’on a revu plusieurs fois la semaine dernière en raison du duel Packers-Eagles, fut ce 4e et 26 converti par Philadelphie en route vers une remontée spectaculaire pour la victoire contre le Pack.
Et vous savez quoi ? Avec les deux affrontements intra-division dans l'AFC, l’excellent Packers-Falcons de samedi soir et le compte de fée des Seahawks qui se transporte à Chicago (là où ils ont déjà gagné cette saison), nous pourrions vivre un autre week end de rêve cette fin de semaine. Du moins, c’est la grâce qu’on se souhaite tous!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines