Magazine Culture

La mort, j'adore saison 3 - Arrêtez le massacre - Alexis Brocas

Par Liliebook
La mort, j'adore saison 3 - Arrêtez le massacre - Alexis Brocas

Titre : La mort, j'adore ! Saison 3 : Arrêtez le massacre ! Auteur : Alexis Brocas Editions : Sarbacane Collection eXprim' 318 pages Ce roman est le troisième tome d'une trilogie. Pour plus d'informations c'est ici. Ce troisième, et dernier, tome est sorti le 5 janvier 2011. Si vous désirez suivre les actualités de l'éditeur ou de la collection eXprim' deux pages facebook ont été mises en place. Celle pour suivre l'éditeur est ici et pour la collection c'est par


  • Synopsis

Encore vous ? Ça ne vous a pas suffi, deux tomes de mes turpitudes de lycéenne infernale ? Faut que vous me pistiez jusqu’à Los Angeles ? Oh, rassurez-vous : avec Élo, on mène la grande vie estudiantine, là-bas. Et entre mes cours à la Fac, j’ai même droit aux leçons très particulières d’un prof très particulier : Saustre, Archidémon de prestige et publicité vivante pour les greffes de peau. Saustre m’apprend à développer mes pouvoirs. Saustre m’encourage à profiter de ma liberté toute neuve. Saustre me manipule, certainement. Mais je crois savoir me défendre !  

  • Mon avis
Tout d'abord, lorsque l'on m'a proposé de lire ce roman, j'ai eu quelques appréhensions car je n'avais pas lu les tomes 1 et 2. Finalement, s'il y a bien quelques petites références aux opus précédents, cela ne gène en rien la compréhension du récit et j'ai pleinement profité de cette lecture. Le fait d'avoir lu les saisons 1 et 2 apporte très certainement un éclairage différent et permet d'avoir un peu plus de vécu avec les personnages, toutefois ce n'est pas une nécessité absolue pour apprécier ce livre.

Dès les premières pages, nous sommes plongés dans l'univers créé par l'auteur, et, le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est totalement différent de ce qu'il m'a été donné de lire ces derniers temps. C'est un livre totalement décalé, déjanté et original. Un roman qui ne se prend pas au sérieux et dans lequel l'auteur n'hésite pas à se moquer gentiment de lui-même. Le style est double : certains passages sont extrêmement bien écrits, avec un langage soutenu alors qu'à d'autres moments Clémence, en bonne adolescente, fait preuve d'un franc-parler redoutable et n'hésite pas à utiliser un vocabulaire assez peu châtié, pour ne pas dire grossier. Dans ces passages, les abréviations sont courantes ainsi que les termes familiers. Cependant, cela correspond totalement à l'intrigue et au genre un peu parodique et satirique de ce livre. Sortant totalement des sentiers battus, Alexis Brocas n'hésite pas à parsemer son récit de quelques détails un peu gores.  Les personnages sont intéressants, ici point d'amoureuse transie, mais une ex-démone accompagnée de sa goule. Même si elles sont du mauvais côté et n'ont pas toujours très bon esprit, Clémence l'ex démone et Elo sa goule, sont attachantes. Je pense qu'elles le sont encore davantage si on est familier avec la série, mais je n'ai eu aucun mal à les apprécier. Elles ont toutes les deux du caractère et ne se laissent pas marcher sur les pieds. Comme toutes les adolescentes, elles n'échappent pas à quelques prises de tête et cela donne lieu à d'excellentes joutes verbales et des dialogues savoureux.

Le récit est très visuel, fluide et agréable à lire. Le roman porte bien son nom de saison 3, en effet, on a bien souvent l'impression d'être devant une série ou un bon film tant il est facile d'imaginer les scènes. Clémence raconte son histoire à un journaliste, et ce n'est pas de tout repos. Il y a beaucoup d'action et de rebondissements. Il y a également du suspense. Je n'ai eu aucun mal à entrer dans l'histoire et j'ai rapidement voulu en savoir plus. Si, au début, le lecteur est un peu perdu et ne comprend pas bien où Clémence veut en venir, au fil des pages les choses se mettent tout doucement en place. L'intrigue est complexe puisque plusieurs histoires se mêlent et s'entremêlent. Les choses ne sont pas toujours très claires dans la tête de Clémence, ce qui fait qu'il est parfois un peu difficile de la suivre, mais tout finit toujours par s'éclaircir.

C'est un roman vers lequel je ne me serais pas forcément tournée de prime abord mais j'ai vraiment beaucoup aimé cette découverte. C'est une lecture sympathique et un bon moment de détente. Il contient beaucoup d'humour, noir ou ironique de préférence, et j'ai très souvent ri de bon coeur à certaines répliques. Une parmi tant d'autres : Ça craint, bordel... Mon intrigue part dans tous les sens, aucune cohésion, aucune ligne narrative pour cimenter le tout ; si Ronald était là, il dirait qu'on croirait l'équipe de France. [page 66]. Il est truffé de références aux années 1990 et 2000 et l'auteur se moque plus ou moins gentiment. J'avais un peu peur qu'à force ce soit lassant ou répétitif mais pas du tout, Alexis Brocas a réussi à diversifier son récit jusqu'au bout.

Loin de s'arrêter à une simple parodie, l'auteur offre également des pistes de réflexions. La philosophie n'est pas uniquement tournée en dérision pour nous faire rire, elle est également utilisée pour nous faire réfléchir. J'ai trouvé la partie concernant la mort ainsi que les mentions de la religion extrêmement intéressantes. Enfin, la mise en exergue du thème de l'écologie et de l'influence de l'homme sur la planète est d'actualité et c'est un sujet bien développé. Sous des aspects ironiques et satiriques ce livre nous incite donc à réfléchir et à nous interroger, sans jamais devenir moralisateur. Il y a plusieurs niveaux de lecture, certaines références ne seront sans doute pas comprises par tous (il est destiné au 15 ans et plus), mais cela ne les gênera pas dans la lecture, et les autres apprécieront très certainement les symboles et les clins d'oeil.

En conclusion, c'est un roman très travaillé. Original, décalé et drôle, il offre également des réflexions intéressantes, invite le lecteur à penser par lui-même et à se faire sa propre opinion. Il contient toutes les clés pour en faire une réussite. L'histoire est captivante, l'intrigue bien construite, sans temps mort et les personnages sont attachants. L'auteur se joue totalement des codes de la littérature jeunesse pour nous offrir un roman détonnant et rafraîchissant. Jeux de mots, ironie, satire, (auto-)dérision tout y est. Une jolie découverte, donc.


La mort, j'adore !, Tome 3 : Arrêtez le massacre ! Je remercie très sincèrement les éditions Sarbacane, et en particulier Ania, pour cette lecture.
La mort, j'adore saison 3 - Arrêtez le massacre - Alexis Brocas
La mort, j'adore saison 3 - Arrêtez le massacre - Alexis Brocas

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Liliebook 2268 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines