Magazine Culture

Nouveau roman posthume de Roberto Bolaño

Par Benard

Plus de sept ans après le décès de Roberto Bolaño, sa maison d’édition espagnole, Anagrama, publie un nouveau roman posthume, Los sinsabores del verdadero policía, (Les désagréments du vrai policier).  Les spécialistes, son éditeur et son ami Jorge Herralde considèrent déjà le roman comme «du grand Bolaño de la maturité et du jeune Bolaño poète», «une œuvre de qualité littéraire exceptionnelle».

actubolano.jpg

Bolaño, c'est celui qui a véritablement inventé une langue, un style, le « style Impala », du nom d'une antilope africaine. Altier, vif, sauvage, le romancier chilien «s’adapte au terrain, aux espaces de l’Amérique, à l’asphalte troué de nids de poules du Mexique » explique Hugues Vollant dans son article “Les détectives sauvages - Roberto Bolaño”. Commencé dans les années 80, ce n'est qu'en 2003 que l'auteur termine cet ouvrage. Il lui aura donc fallu 23 ans pour achever ce dernier livre. Pourtant, en 2003 Roberto Bolaño est au sommet de sa gloire. Beaucoup le considèrent comme l’un des plus grands écrivains latino-américains contemporains pour son écriture qui se démarque d’un Gabriel Garcia Marquez ou d’un Mario Vargas Llosa, prix Nobel de littérature 2010.
Dans ce roman, un professeur d’université, Malfitano est exilé chilien, obligé de fuir Barcelone à la suite d’un scandale. Il se retrouve alors dans une université hantée par d’obscures histoires de femmes assassinées, où le mage écrivain Arcimboldi le distrait en lui expliquant toute la complexité d’une littérature sombre. Un roman qui s'annonce fidèle au style de Bolaño, vif, lyrique et intense. Même les personnages fétiches de ses précédents romans reprennent vie ici: l’exilé chilien Amalfitano, sa fille Rosa ou encore Arcimboldi, écrivain français à l’identité incertaine.  «Un roman complet» assure la veuve de l’auteur, Carolina López. 283 pages classées en sept dossiers, dont les 5 derniers étaient encore sur le bureau de l’écrivain.

A noter aussi que la version poche de 2666, National Book Critics Circle en 2008, paraîtra chez Gallimard en mars, deux ans après sa publication chez Bourgeois.

Source : http://www.myboox.fr/actualite/nouveau-roman-posthume-de-roberto-bolano-5523.html
 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benard 392 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines