Magazine Culture

Auras, le supplément d'âme

Par Irreguliere

Upload image

L'aura serait un halo lumineux enveloppant l'être humain. Cette énergie subtile est difficilement visible, pourtant des écrits anciens décrivent sa forme, sa taille et sa couleur.

Selon ces écrits, la couleur de l'aura est fondamentale. Elle révèle la vitalité de l'individu et, surtout, témoigne de son développement spirituel.

L'aura peut-être rouge. C'est la vibration la plus basse. Elle peut être orange, verte, bleue, violette ou encore argent.

Quelques textes parlent d'auras dorées.

Je ne sais pas ce que vous pensez de la réincarnation. A vrai dire, je ne suis pas certaine de savoir ce que j'en pense moi-même, mais en tout cas, le sujet m'intéresse, comme de manière générale tout ce qui touche de près ou de loin à la spiritualité, l'ésotérisme, l'occulte etc. Aussi lorsque j'ai vu cet ouvrage, premier tome d'une trilogie, proposé par les éditions Viatao dans le cadre de l'opération "Masse critique" de Babelio, j'ai été très intriguée par le résumé, et j'ai eu la chance d'être tirée au sort pour le recevoir et le chroniquer, ce dont je remercie l'éditeur et Babelio.

Sur l'insistance de sa soeur Marianne, médecin reconvertie dans les thérapies alternatives au sein d'une nouvelle fondation qu'elle a créée avec son associé Gilles, Isabelle accepte de tenter une régression qui lui permettra de retrouver le souvenir de ses vies passées. Mais voilà : Isabelle a une aura argent, et les régressions sont normalement interdites aux gens possédant une aura de cette couleur. Et les choses ne se passent pas comme prévu : la bulle protectrice mise en place par Gilles pour empêcher la conscience d'Isabelle de se dissoudre dans ses précédentes incarnations se fissure, ce qui n'arrive jamais. En outre, l'homme qu'a été Isabelle dans sa vie passée, Miguel de Gainza, leur délivre un étrange message d'avertissement. Et si l'âme n'était pas ce que nous croyons ?

Alors évidemment, ce roman n'évoque pas ce à quoi je m'attendais. Quand on me dit "âme" mon réflexe pavlovien me fait tout de suite penser "âmes soeurs" voire "âmes jumelles". Donc je m'attendais à une histoire d'âmes soeurs. Mais que nenni ! Il ne s'agit pas du tout de cela, au contraire même, aurais-je envie de dire, puisque l'âme n'est pas du tout ce que l'on croit. Mais pour autant je n'ai pas du tout été déçue. Littérairement parlant, ce roman est une franche réussite : c'est un thriller, il y a du suspens, on tourne les pages avec inquiétude, et l'héroïne de l'histoire, Marianne, qui se bat pour sauver sa soeur et l'homme qu'elle aime (oui, même sans âmes soeurs il y a quand même une très belle histoire d'amour), est très touchante, et je me suis vraiment sentie proche d'elle. D'un point de vue ésotérique, le roman m'a tout de même jetée dans un abîme de perplexité, mais c'est fait pour, du reste. C'est donc une perplexité fascinée qui m'habite. Mon seul souci, c'est que j'ai fait avec ce roman quelque chose qui ne m'arrive quasiment jamais : lire le premier tome d'une série alors que tous les volumes ne sont pas sortis. Et il va falloir attendre presque un an pour avoir la suite, et presque deux pour connaître enfin le dénouement, et ça, ça va être dur. En tout cas, une lecture très agréable que celle-ci, qui mêle le plaisir narratif au souci réflexif, exactement ce que j'aime.

Pour en savoir plus, vous pouvez aller faire un tour sur le site dédié à la trilogie : CLIC

Auras tome 1 - le supplément d\'âme par Jean Laudic
Auras tome 1 - le supplément d'âme
Auras tome 1 - le supplément d\'âme
Jean Laudic Critiques et infos sur Babelio.com

Auras, le supplément d'âme


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Irreguliere 2572 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines