Magazine Culture

L’Interview de la semaine en direct du théâtre de la Bastille !

Publié le 18 janvier 2011 par Mmorillion

L’Interview de la semaine en direct du théâtre de la Bastille !

Entretien avec Christophe Pineau et Elsa Kedadouche,   en charge des relations avec le public au théâtre de la Bastille

Son directeur ! Philosophe de formation, Jean-Marie Hordé construit la Quelle est la spécificité du théâtre en matière de programmation ?

Son directeur ! Philosophe de formation, Jean-Marie Hordé construit la programmation du théâtre depuis 20 ans. Du théâtre à la danse, il a le regard du spectateur et non de l’artiste.
Comme tout théâtre public, le théâtre de la Bastille a ses fidélités et ses “coups de cœur” : Caterina Sagna (programmée depuis 19 ans !) Jean-Michel Rabeux, TG Stan, Pierre Meunier… mais aussi de jeunes amitiés : Gwenaël Morin, François Orsoni…
Le nombre de spectacles est également à souligner : Entre 19 et 23 spectacles par an : cela  a augmenté depuis l’année dernière alors que la tendance est plutôt à la baisse dans les autres théâtres !

En quoi consiste votre travail de RP?

Un travail de communication classique : diffusion d’une lettre d’information, partenariats, facebook,  site Internet. En fonction des spectacles, nous mettons en place des partenariats ciblés, « donnant-donnant », avec des lieux, comme avec la MC 93 ou le théâtre de la Cité Internationale. Ainsi, l’information circule et les publics se croisent. Nous avons développé en septembre “la Lettre +”, qui propose à nos abonnés entre 1 et 3 offres pour d’autres lieux : visites guidées, tarifs à la Comédie-Française, à la fondation Cartier, au Palais de Tokyo…

A quels types de difficultés êtes-vous confrontés?

C’est surtout pour la recherche de nouveaux publics : nous avons un public fidèle à la Bastille mais disposons de peu de moyens pour aller à la recherche  de nouveaux publics, probablement car notre programmation est compliquée et dense.
Nous avons du mal à aller vers des gens qui ne vont pas au théâtre. Il faudrait être beaucoup plus sur le terrain, faire davantage d’action culturelle, se rendre plus systématiquement dans les écoles avec les artistes pour présenter les spectacles. Mais tout cela coute en temps et en argent et nos moyens sont trop limités pour construire une présence pérenne. La barrière c’est parfois les relais. Nous avons fait venir des psychotiques et ce sont les soignants eux-mêmes qui étaient réticents. Ils doivent avoir un “petit parcours théâtre”. Il faut trouver les personnes motivées !

Développez-vous l’action culturelle au sein du théâtre?

Oui, bien sûr, nous organisons des rencontres avec des artistes, des débats avec des associations, des ateliers, des visites techniques du théâtre orchestrées par notre directeur technique…

Que faut-il voir en ce moment au théâtre de la Bastille?

Absinthe, mis en scène par Pierre-Yves Chapalain : c’est un drame familial sur fond de légende. C’est l’histoire d’Absinthe, une jeune fille, qui a un secret mystérieux à découvrir et une malédiction à détourner…
Venez nombreux, c’est à partir de 14 ans !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mmorillion 1563 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine