Magazine Côté Femmes

Substances chimiques dans l’assiette... (vive l'allaitement?!)

Publié le 18 janvier 2011 par Sibellia @Sibellia

81 substances chimiques dans l’assiette de nos enfants

Huit Français sur dix sont inquiets des résidus de pesticides présents dans les fruits, les légumes ou les céréales. Ils sont autant soucieux (80 %) des contaminants que peuvent contenir le poisson et la viande. Et nous, les parents québécois, le sommes-nous?

Je ne veux pas jouer les rabat-joie, surtout en ce tout début d’année… Mais tout de même : une récente enquête française vaut le coup d’être portée à votre attention. Car elle peut tout aussi bien être transposée ici. 

L’association Générations futures, en collaboration avec le Healt Environment Aliance et le soutien de WWF-France, a en effet décidé de répondre à une question fréquemment posée : à combien de substances chimiques différentes sommes-nous exposés, dans une journée, par notre alimentation? Et à quel type de substances?

Ils ont donc fait l’épicerie et acheté tout ce qu’il faut pour composer un menu d’enfant dans une journée, en suivant les recommandations du ministère de la Santé. Quatre repas et une collation ont été préparés, comprenant 5 fruits et légumes frais, de même qu’au moins 3 produits laitiers et 1 1/2 litre d’eau. Le tout non biologique, pour être vraiment représentatif de la consommation moyenne. Une friandise a même été introduite.


Voici le menu : 


Matin : Thé au lait (eau chauffée dans une bouilloire en plastique), pain de mie, beurre, confiture, jus de fruits (raisin)


Collation de 10 h : pomme

Midi : salade composée (salade verte, tomate, thon); haricots verts, steak, baguette, raisins


Goûter : smoothies aux fruits rouges


Soir : salade verte, saumon et riz (plat servi dans une assiette en plastique alimentaire), citron pour le saumon, fromage fondu, pêche, pain


1 fois dans la journée : gomme à mâcher pour enfant

Toute la journée : eau du robinet


Ils ont ciblé les substances les plus susceptibles de s’y retrouver. Puis, ils ont fait appel à plusieurs laboratoires accrédités COFRAC en France, mais aussi en Belgique, chaque fois les plus performants, selon les substances. 


Résultat : 128 résidus chimiques provenant de 81 substances chimiques différentes ont été ingérés dans la journée. On retrouve notamment :



  • 42 substances différentes classées cancérigènes possibles ou probables,
  • 5 substances différentes classées cancérigènes certaines


La conclusion est édifiante, aussi. Je vous la livre ici :


Même si, dans la quasi-totalité des cas, les limites légales pour chaque substance chimique prise individuellement ne sont pas dépassées, la réalité de l’exposition des consommateurs aux contaminants est préoccupante, car elle résulte de l’ingestion de cocktails de très nombreuses substances. Les effets de synergie possible induits par l’ingestion de tels cocktails de contaminants ne sont pas pris en compte dans l‘évaluation des risques posés par ces différentes substances et le risque final pour le consommateur est donc probablement sous-estimé


À côté de cela, en France comme ailleurs, le cancer progresse à vitesse grand V. Les associations concernées lancent donc une campagne d’envergure. Générations futures réclame même l’interdiction de l’utilisation des additifs potentiellement cancérigènes ou perturbateurs endocriniens, de même que l’interdiction de tous les plastiques contenant des phtalates ou du bisphénol A. 


Puis elle rappelle, bien sûr, les pistes de solutions que l’on connaît :

  • Consommer des produits issus de l’agriculture biologique (proscrivant le recours aux produits phytosanitaires de synthèse). 
  • Privilégier les produits locaux (ce qui évite certains insecticides et fongicides qui sont mis dans les lieux de stockage, notamment pour la conservation). 
  • Éviter les plastiques alimentaires (dont émanent les phtalates). 

Bon appétit les amis!


P.-S. Avis aux intéressés, vous trouverez ici les résultats détaillés de l’enquête. 

Lu sur : http://naitreetgrandir.net


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sibellia 129 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog