Magazine Côté Femmes

Pour l'amour du risque?

Publié le 26 janvier 2011 par Stev
Pour l'amour du risque?Pour l'amour du risque?Pour l'amour du risque?Karl, on a du mal avec toi parfois mais là...Bon, alors voilà : Emmanuelle Alt remplace Carine Roitfeld à la tête du VOGUE Paris. Ouais, on est à la traîne, il nous fallait le temps de nous remettre du choc. C'est quoi, ça ?! Bon, OK ! C'est dans la logique des choses, dix ans qu'elle est rédactrice en chef mode, on passe le flambeau dans les règles de la succession hiérarchique. Bon, en plus il y a Olivier Lalanne et on ne peut pas dire qu'il soit un homme effacé, mais quand même ! Carine, quoi ! Est-il possible de rivaliser avec celle qui est l'âme d'un des magazines les plus « couture et luxe » de tous les temps ?Pour l'amour du risque?Anciennes amies... Nouvelles ennemies? Pour l'amour du risque?On appellera ça "le tweet de la classe"... Très classe! Bravo Condé Nast. On a reproché à Carine d'être trop « axée ». C'est sûr qu'avec Emmanuelle et son ADORATION pour le clubbing couture de Balmain ou encore sa femme un peu androgyne et TRÈS rock de chez Isabelle Marrant on ne s'attend à aucune direction de la part de Mademoiselle Alt. Bien sûr que non ! (sentez l'ironie qui pointe du doigt!)Pour l'amour du risque?Pour l'amour du risque?Pour l'amour du risque?Pour l'amour du risque?On a peur de voir naître un VOGUE Paris qui ne ressemblera qu'en plus grande quantité à ce qu’Emmanuelle Alt nous sert à toutes les sauces depuis bien trop longtemps. Sommes-nous « langue de pute » ? Un peu oui, parce qu'il pourrait finalement y avoir une révolution neuve et fraîche en s'ouvrant à tout, mais en a-t-elle vraiment envie ? Ses derniers shoots étaient, encore une fois, très représentatifs d'un style qu'elle chérit mais qui est un peu réduit. Holà ! On vous voit venir ! On ne dit pas qu'on n'aime pas, on dit que c'est souvent la MÊME chose. Vous me répondrez : « Ouais ! Et Lara Stone quinze fois en couverture, c'est pas répétitif, ça ?! ». OK, vous marquez un point. Mais finalement, ce n'est qu'un mannequin. Madame Alt, elle, ressort quasiment à chaque numéro la même panoplie. Ça, c'est plus embêtant parce que c'est plus ennuyeux. Pour l'amour du risque?Pour l'amour du risque?Pour l'amour du risque?Pour l'amour du risque?On est quand même un peu fouines à chercher la petite bête, mais notre idolâtrie pour Carine aidant, on reste sceptiques. Aurons-nous la même excitation en allant dépenser autant qu'un paquet de clopes pour le VOGUE d'Emmanuelle ? Oui, on reste sceptiques. Certes, Emmanuelle a un sacré background derrière elle : rédactrice en chef mode chez 20 ANS, rédactrice en chef mode chez MIXTE, et pour finir depuis dix ans chez VOGUE Paris. Faut pas pousser, elle a de l'expérience. Elle est assez intelligente pour réinterpréter le magazine à sa manière tout en étant diversifiée. Mais passer de Carine à Emmanuelle, souvent associées à un binôme, à une équipe, était un risque à prendre… que Condé Nast a pris. La fraîcheur d'un nouveau visage n'aurait-elle pas été un choix plus judicieux, poussant à s'exciter pour la surprise de la nouveauté ? Pour l'amour du risque, comme Jonathan & Jennifer, sauf qu'ici elle s'appelle Emmanuelle. Seul son public sera difficile à conquérir. Là est tout le problème, parce que le public du VOGUE français, c'est le public de Carine Roitfeld. Ça, c'est certain.Mais ne soyons pas pessimistes ! Emmanuelle va tout péter avec Olivier, et Carine refera sa vie chez VANITY FAIR. Tout le monde sera content, et croire au « pays des Bisounours » nous aide à garder l'espoir. Pour l'amour du risque?Illustration tirée de l'excellent HUMOR CHIC.Rendez-vous donc pour le premier numéro entièrement réalisé par Emmanuelle Alt ?! C'est la seule preuve qu'on aura de ce qu'on avance avec prétention. De toute manière, c'est parce qu'on défend Madame Roitfeld bec et ongles qu'on se veut incrédules, il faut le reconnaître. Alors, que faire ? Être mauvais avant de laisser une chance à Mademoiselle Alt ? Ce n’est pas notre genre, loin de là. L'important, c'était de pointer les petites failles qui nous ennuient. Les pro-Alt feront de même en pointant ses qualités. Soyons francs. Quoi qu'il en soit, l'avenir apportera une réponse à tout ce barda. En attendant, nous vous souhaitons bonne chance, Mademoiselle Alt... et surtout bon courage. Pour l'amour du risque?Bien à vous.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stev 422 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte