Magazine Culture

Le Nouvel An Chinois (c’est après-demain !)

Publié le 01 février 2011 par Bastienb

Le Nouvel An Chinois (c’est après-demain !)Après l’année du Tigre, on passe donc à celle du Lapin : les pays asiatiques ont effectivement des signes qui, au lieu de dépendre du soleil, comme les signes du Zodiaque, dépendent de la lune ou plutôt des années lunaires.

Chacune de ces années comprend 12 lunes et même 13 tous les 12 ans, c’est pourquoi le Nouvel An n’est jamais à la même date. Comme pour nos signes du Zodiaque le cycle est de 12, mais de 12 années au lieu de 12 mois, et les signes défilent toujours dans le même ordre.

Tigre, dragon, d’accord, c’est prestigieux. Chien, cheval, pourquoi pas… Mais pourquoi trouve-t-on des animaux comme le rat ou le porc dans l’astrologie chinoise ?

Deux légendes viennent expliquer le choix de ces animaux.

Selon la première, Bouddha rassembla tous les animaux pour venir avec lui avant qu’il ne parte de la terre. Seulement douze des animaux vinrent pour lui dire au revoir, et l’ordre d’apparition fut ensuite respecté : d’abord le rat, dont il dit qu’il était deuxième et qu’il est monté sur le dos du bœuf avant de sauter juste devant lui au moment de se présenter devant Bouddha, suivis du tigre, du lapin, du dragon, du serpent, du cheval, du mouton, du singe, du coq, du chien puis du porc.

Je préfère quant à moi l’autre version, plus onirique, de l’Empereur de Jade. Ce dernier régnait sur les cieux et tout ce qu’il contient et n’était jamais allé sur terre : il s’interrogeait donc sur les formes et couleurs de ses créatures. Comme il souhaitait en voir une sélection, il demanda à son conseiller d’en choisir 12 parmi les plus remarquables. C’est ainsi que l’on envoya une invitation au rat, en lui demandant de la transmettre également à son ami le chat ; dix autres invitations furent adressées aux mêmes animaux listés plus haut, leur demandant de se présenter avant six heures le lendemain matin devant l’empereur.

Le rat fut très fier de cette invitation et informa immédiatement le chat de la bonne nouvelle. Ce dernier était évidemment lui aussi très content mais également effrayé à l’idée de ne pas se réveiller à temps et il se fit donc promettre par le rat de le réveiller. Hélas pour lui, pendant la nuit le rat considéra la beauté et la grâce du chat, surtout comparativement à lui-même, et décida de ne pas réveiller le félin au petit matin.

À six heures, l’Empereur de Jade fut impressionné mais également surpris de constater qu’il manquait un animal, et son conseiller envoya donc un serviteur sur terre chercher le premier qu’il croiserait (et ce fut un porc).

Dans l’intermède, le rat (toujours lui !), craignant de passer inaperçu au milieu de tous ces grands animaux, avait sauté sur le dos du bœuf et commencé à jouer de la flûte (mais oui…). L’Empereur fut charmé par cet animal peu commun et lui donna la première place.

Il récompensa également :

  • le bœuf pour sa générosité envers le rat
  • le tigre pour son courage
  • le lapin pour sa fourrure blanche
  • le dragon pour sa puissance
  • le serpent pour son corps sinueux (parfois, pour sa sagesse)
  • le cheval pour son allure
  • la chèvre pour ses bêlements
  • le singe pour son agilité
  • le coq pour ses belles plumes,
  • le chien attentif et protecteur
  • le porc enfin,  pour sa simple présence.

Le chat, arrivé trop tard pour la cérémonie, ne put être reçu par l’Empereur. Quand il vit en plus que c’est le rat qui avait été choisi en premier, il se mit dans une rage folle, et depuis, c’est la guerre entre ces deux espèces…

Personnellement, je suis Tigre et ma copine, d’origine chinoise d’ailleurs, est Dragon : Tigre et Dragon, c’est la classe ! Et vous ?

Petit bonus mnémotechnique de cet article si vous voulez souhaiter la bonne année en cantonnais : il vous suffira de penser à l’élection de Marine Le Pen à la tête du Front National et de prononcer très vite « Congrès de fachos », ou plus lentement…

Kung Hey Fat Choy !


(article simultanément publié sur Memesprit)



========================================
Consultez l'article complet sur le site Culture Générale


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bastienb 57544 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine