Magazine Beaux Arts

28 minutes pour vivre… (by Cécile)

Publié le 02 février 2011 par Lifeproof @CcilLifeproof

Vendredi dernier j’ai, en visitant l’exposition du Syndicat Potentiel, ressenti dans un même temps plusieurs émotions contradictoires : satisfaction, surprise et déception. Satisfaite que l’exposition « abattoirs – Rha Kee-Tea » ait été prolongée d’une semaine et d’avoir ainsi pu la voir ; surprise par son contenu qui m’a vivement interpellée et intéressée ; mais aussi déçue parce qu’elle est aujourd’hui terminée, je peux donc vous en parler mais vous ne pourrez pas aller la voir…

Huile
Sans titre, 2009, huile sur toile, 161 x 116 cm / © Rha Kee-Tea

La viande est l’élément central de cette exposition, que ce soit dans les photographies, les peintures, les performances ou les vidéos. Végétariens, méfiez-vous, peut-être ne le serez-vous plus à la fin ! Notre rapport à la chair et à ce qui est en dedans de nous est ici interrogé, trituré, représenté, malaxé et même combattu.

2011-01-28_18-03-27_118_mod

1 cm3 / © Rha Kee-Tea / Photo : CR

Dans une vidéo, Rha Kee-Tea découpe une pièce de viande jusqu’à obtenir un cube d’un centimètre de côté. Ainsi, progressivement, il va jusqu’au centre, jusqu’à l’unité, jusqu’au cœur, pour l’appréhender, le saisir et le comprendre peut-être. L’image de la chair implique une certaine idée d’intimité, sans nul doute.

2011-01-28_18-02-01_922_mod

Vue de l'exposition "Abattoirs - Rha Kee-Tea" au Syndicat Potentiel / © Rha Kee-Tea / Photo : CR

Deux photographies m’ont particulièrement marqué, elles étaient présentées côte à côte, un diptyque en quelque sorte. Je ne sais pas s'il faut les lire de la droite vers la gauche ou inversement mais j’ai opté pour ce premier sens de lecture. Sur la première, une rose rouge, des lèvres en quelque sorte, elle est faite de chair, dessus des pétales d’or y sont disposés. Cette photo est le pendant d’une autre dans laquelle on peut voir un mouchoir sur lequel les mêmes pétales d’or apparaissent ainsi que des traces rouges comme si des lèvres maquillées avaient été essuyées, des traces de quelque chose de précieux et d’intime qui ont été nettoyées ou effacées.

Extrait de la performance, filmée par Alsacherie le 6 janvier 2011

Lors du vernissage auquel je n’ai pu assister, l’artiste a livré un combat de boxe contre une pièce de viande suspendue à des crochets. La vidéo qui en a résulté a été projetée pendant la durée de l’exposition. On y voit Rha Kee-Tea combattre cet original punching-ball pendant 28 minutes : il s’épuise progressivement, bataille, essaie d’aller au-delà de lui-même, d’aller au bout de ce combat, il veut marquer la chair, lui faire mal, aller au fond du problème mais il ne se passe rien… Il lutte, comme s’il se débattait, contre quelque chose de plus fort que lui mais qu’il n’arrive même pas à réellement atteindre, lui-même peut-être. Cette performance se termine quand il n’en peut plus, il abandonne alors et salue aussi bien le public que la pièce de viande qui le surplombe de toute sa masse, imperturbable…

Quand j’ai quitté la galerie, il a eu ces quelques mots : « j’ai perdu ». Mais comment et pourquoi vouloir gagner ? Peut-être qu’il faut arrêter de toujours lutter contre ce que l’on est et qu’il est nécessaire de simplement apprendre à vivre avec soi-même….

////////////////////////////////////////

Prochaine exposition :

Outwhere II* / Une Exposition de Delphine Rigaud +invité : Philippe Eydieu

Exposition du 11 au 26 février 2011 de 15h à 19h, sauf dim et lun - Entrée libre - Vernissage le jeudi 10 février 2011 à partir de 18h / Syndicat Potentiel,13 rue des couples, Strasbourg / Tél. 03 88 37 08 72


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lifeproof 5971 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines