Magazine Culture

Merci Meg, merci Jack et Adieu White Stripes

Publié le 04 février 2011 par Swann

« The White Stripes do not belong to Meg and Jack anymore. The White Stripes belong
to you now and you can do with it whatever you want. The beauty of art and music is
that it can last forever if people want it to. Thank you for sharing this experience. Your
involvement will never be lost on us and we are truly grateful”

Merci Meg, merci Jack et Adieu White Stripes

Ce n’est pas la classe ça ? Pour dire au revoir et mettre en bière l’un des meilleurs groupes de rock des années 2000, Meg et Jack nous écrivent une sorte de mini-poème. Avec douceur et poésie, comme pour ne pas faire saigner encore plus nos petits cœurs meurtris. Bien sûr on le savait que la fin des White Stripes avaient déjà sonné et ce depuis 2007. On le savait, que le duo mythique mourrait à petits feu, Meg n’était plus la même, et Jack avait déjà la tête ailleurs (The Raconteurs, The Dead Weathers), on savait qu’il n’y aurait plus de tournée, même si on nous avait fait miroiter. On savait aussi qu’il n’y aurait plus de nouveaux albums. On savait tout ça, mais on se voilait la face, en se disant qu’il était impossible que le duo rouge et blanc cesse d’exister. Comme les Rolling Stones, on se dit que le groupe jouera ensemble jusqu’à leur soixante ans, que plane sur eux une aura magique et mystique qui existera toujours. Mais, n’espère jamais pour ne pas être déçue, c’est ce que disait ma grand-mère… Et ben elle avait raison : le 2 février 2011, le groupe est mort, et plus jamais je me dis que j’aurais la chance de les voir sur scène…

Jack et Meg, c’est the couple sulfureux, glamour, mystérieux par excellence : on n’a jamais vraiment su s’ils étaient frères et sœurs ou ex mari et femmes, mais en réalité on s’en fout un peu parce que musicalement parlant ils doivent être totalement sur la même longueur d’onde. Tellement qu’ils ont produits une myriade d’albums mythique. Non je ne parlerais pas d’Elephant pas parce que « c’est troop commerciiial », mais tout simplement parce qu’il ne s’agit pas de mon préféré. J’ai été subjugué personnellement par White Blood Cells. J’avais 15 ans, j’étais fan des Clash, Muse et je découvrais Les White Stripes. Autour de moi, mes amies juraient par Usher et Sniper, on se foutait un peu de moi, quand j’expliquais que j’écoutais en boucle et de manière quasi-obsessionnelle Offend In Every Way. Personne ne connaissait dans mon entourage le groupe, et j’avais un peu l’impression qu’il n’appartenait qu’à moi. Mais, j’étais un peu fière tout de même j’avoue quand ils ont explosé aux yeux du monde avec leur Seven Nation Army. Je riais doucement, en me disant que moi je les écoutais déjà depuis belles lurettes. Le morceau explose, le groupe aussi et les White Stripes appartiennent désormais à tout le monde. Aujourd’hui, le groupe appartient à tous ses fans comme ils disent Meg et Jack, mais surtout pas au passé.

Merci Jack, merci Meg. Merci d’avoir remis au goût du jour le rock garage, le punk, d’avoir osé mélanger blues, rock et parfois country. Merci d’avoir mis une nana derrière la batterie, une nana qui était une totale novice en la manière, qui n’a jamais pris de cours de batterie, qui se fiait uniquement à son instinct. Merci.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Swann 76981 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte