Magazine Cinéma

Carancho

Par Ffred
Carancho Carancho
L'histoire
Sosa est un "Carancho" : un avocat spécialisé dans les accidents de la circulation à Buenos Aires. Grâce aux assurances et à la corruption, il profite sans scrupules des nombreuses victimes de la route qui enrichissent une poignée d’avocats et de policiers mafieux. Un soir, à la recherche de potentiels clients, il rencontre Luján, une jeune urgentiste qui cumule les heures de travail et se drogue régulièrement pour tenir. Leur histoire d’amour commence là, dans la rue, la nuit. Elle essaye de sauver la vie d’un homme, il essaye d’en faire son client.
Martina Gusman. Ad Vitam Ricardo Darin & Martina Gusman. Ad Vitam
Mon avis
Régulièrement maintenant le cinéma argentin nous envoie quelques jolies perles (Plan B, Le dernier été de la Boyita, XXY, Les neuf reines...). Celui-ci ne déroge pas à la règle. Une belle petite surprise tout autant qu'une bonne petite claque là où c'est sensible. Un scénario très intéressant, brassant plusieurs thèmes du constat social à la romance, nous plonge dans une ambiance glauque, collante et souvent très dure. Le tout exacerbé par une histoire d'amour inattendue et inespérée. Petit à petit la tension monte pour finir en véritable tragédie grecque, elle aussi inévitable. La mise en scène est très solide, privilégiant autant les scènes d'action, de tendresse ou de violence. Il faut avoir parfois le cœur bien accroché entre les scènes d'accidents et celles de l'hôpital. Plus l'intrigue avance plus on est oppressé. L'incroyable scène finale boucle la boucle de façon très ironique, amère  et inéluctable, nous laissant un peu pantelant au sortir de la salle. Les acteurs sont tous formidables. A leur tête le talentueux Ricardo Darin (déjà premier rôle de Dans ses yeux et Les neuf reines) incontournable pilier du cinéma argentin. Il est une fois de plus très convaincant. Face à lui Martina Gusman (femme du réalisateur, elle a joué dans tous ses films) elle est aussi très bien. Sans doute le rôle le plus intéressant et le plus ambigu du film. Le duo fonctionne parfaitement et arrive à être très émouvant. Un vrai plaisir d'acteurs. Si le début est légèrement poussif rapidement l'intérêt s'installe, on s'attache très vite à cet improbable couple qui nous fait vivre quelque chose de fort. A la fois très réaliste dans leur quotidien et très utopique dans leurs espoirs, le tout baignant dans une espèce d'ambiance latente, fascinante voir passionnante. Un beau film, dérangeant, puissant, tout autant noir, éprouvant que désespéré, en tout cas qui ne peut laisser indifférent. La forme est aussi réussie que le fond, des images splendides, une très belle musique. Une nouvelle preuve qu'il faut compter avec le cinéma sud-américain et argentin plus particulièrement. Un excellent moment mais, selon l'expression consacrée, à ne pas mettre dans toutes les mains...
Ricardo Darin & Martina Gusman. Ad Vitam

Tu dois activer le JavaScript pour afficher cette vidéo. &VideoID;&typevid;
 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ffred 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines