Magazine Culture

"Pise 1951" - Dominique Fernandez - Grasset

Par Lescalelitteraire

pise1951.jpg

Le roman Pise 1951 est une ode à l'Amour.

Dans un contexte d'après-guerre, Dominique Fernandez livre au lecteur l'histoire d'un parcours de deux jeunes adultes, Octave, issu d'une famille bourgeoise, républicaine de gauche, dont l'éducation consiste à l'application et au respect de codes sociaux stricts et son ami Robert, fils de mécanicien, caractérisé par l'élan du naturel. Ces deux jeunes hommes vont évoluer dans un contexte politique, social, économique et culturel bouleversé, leur parcours universitaire les mènera de France en Italie, ennemie de la patrie du Général de Gaulle (les italiens endossant l'image du traître après le soutien à Mussolini).



Dans ce superbe roman, malgré les épreuves personnelles et collectives dont Octave et Robert devront en affronter les turpitudes, l'Amour est omniprésent, il va guider ces deux jeunes hommes vers leur destin, leur donner une cohérence pour supporter les différentes transformations sociétales, et va permettre, à Octave principalement, de se libérer d'une morale immobilisante .

Le thème de l'amour va être décliné. Le lecteur se laissera bercer par une splendide évocation de la Toscane, des vestiges de Florence où s'exerce encore, à cette époque, l'influence des Medicis, à Pise, ville pittoresque malgré son déclin. C'est l'amour de la beauté, de la sculpture,de la peinture, de l'architecture, de la littérature, du théâtre.



L'effervescence de la jeunesse permettra l'existence de l'amour.

Texte dense, tout en rythme, fourni de références très précises en italien et en latin, dans le texte, permettant au lecteur d'abandonner ses propres repères. L'amour ne va se soumettre à aucune morale, il va s'exercer comme un ciment, d'abord d'une région, La Toscane, représentative de la nation dont la morale chrétienne et la politique sont dictées par le Vatican, ciment d'un amour littéraire sublimé ensuite, comme Virgile sublime Béatrice dans la divine comédie de Dante.



Ainsi, l'amour apparaît comme un équilibre, permettant l'éveil des consciences d'Octave et de Robert, guidant leurs différents choix en leur facilitant l'intégration de nouvelles mentalités qui se dessinent.



Enfin, à travers deux destins conjoints, c'est aussi un très beau roman d'amour fraternel.

Pour écouter cette chronique dans l'emission de Bernard Lehut sur RTL, "Les livres ont la parole", suivez ce lien et calez l'écoute à 4'29"


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lescalelitteraire 298 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines