Magazine Culture

Paul

Publié le 14 février 2011 par Mg

paul-movie-poster2

Simon Pegg et Nick Frost sont connus des geeks d’aujourd’hui pour leur grande collaboration depuis une dizaine d’années, émaillée de succès comme Shaun Of The Dead ou Hot Fuzz. On les retrouve aujourd’hui aux Etats Unis, coincées entre deux blockbusters (Mission Impossible, Tintin…), pour un nouveau buddy movie en plein territoire nerd. Cap sur le Comic Con pour une virée en compagnie d’un extraterrestre peu belliqueux, et deux anglais rigolards.

Graeme et Clive sont deux auteurs/dessinateurs de science fiction, mettant pour la première fois le pied au fameux Comic Con de San Diego, désireux de rencontrer leurs idoles, et promouvoir leur travail. Après quelques jours de fan attitude ultime, les voilà embarquant dans un camping car de location pour une virée sur les lieux touristiques voisins liés aux OVNIS. Et comble du hasard, les voilà récupérant sur le bord de la route un gentil E.T. poursuivi par une agence gouvernementale ausi mystérieuse que secrète.Le voyage touristique se transforme alors en course poursuite façon campagne, entre camping à la ferme et longue route longiligne. Forcément, on décryptera ce dernier film, supervisé par le duo Pegg-Frost, comme un nouveau film à l’humour ciselé, mais aussi comme une étape dans leur propre carrière. Scénario propice à l’exploration de leur évolution professionnelle, d’un changement de continent aux succès de leurs films.

Paul (extraterrestre dont la voix est personnalisé par Seth Rogen, plus-value geek ultime – version originale obligatoire!) est donc un objet filmique totalement identifié, influencé à la sauce bretonne sous la houlette de Greg Mottola (Supergrave), un mix des genres pas si illogique quand on se rend compte qu’ils incarnent à eux seuls une bonne partie de l’influence geekesque. Pour autant, Paul n’est pas un ramassis de clichés, préférant se concentrer sur le tandem principal, avec beaucoup de sensibilités. Et oui, Pegg-Frost jouent beaucoup sur leur duo, que ce soit pour s’en moquer ou renforcer leur individualité. Une manière de faire fonctionner le film, véritable road trip où se mélangent Jason Bateman, Jane Lynch ou Sigourney Weaver. Le duo se transforme évidemment en trio, et on ne pourra que regretter de ne pas avoir Rogen en face du Pegg ou Frost.

Pas réellement novateur, ni franchement hilarant, Paul semble plus jouer la nostalgie du duo comique, refaisant la route de leur succès, entre idioties de bas étage, rencontre romantique ou joyeux dénouement final. Au final, un film qui attire toute la sympathie de leur public, et sans être aussi fun que leurs précédents (réalisés par Edgar Wright – dont le récent Scott Pilgrim trône en tête de cette catégorie de films ultra-geek modernes), nous rappelle avec pleins de bons sentiments que nous avons ici un duo d’anglais très drôles.

Tweet

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mg 992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines