Magazine Culture

CRYSTAL CASTLES : Crystal Castles

Publié le 25 mai 2010 par Jeam
CRYSTAL CASTLES : Crystal Castles
Producteurs : Ethan Kath…
Label : FICTION
Note de l’album : 4/5
Commentaires : Le passage d’un son(ge). Le second album de Crystal Castles s’apparente un à projet musical indéfinissable.
Tour à tour malsain, dansant, ambitieux, déroutant, incompréhensible mais étrangement sensible… La première écoute du second album des canadiens est réellement dérangeante : on se demande comment nos sens arrivent à percevoir une mélodie derrière un tel écran de dissonance…
On pourrait se croire perdu dans une folie passagère si un fil conducteur n’émergeait pas tout au long de l’album. Cette ligne directrice c’est la prise de conscience par le duo que la rage qu’ils dégagent ne renversera pas un monde enfermé dans une abyssale conformité.
On est très loin de la violente et écervelée crise d’adolescence du premier opus.
Ici, les envolées vocales sont noyées dans une base musicale trop puissante et trop sombre pour laisser les cris de soulèvement s’échapper. Les refrains rebelles sont, eux, décrédibilisés par une « reverb » qui souligne l’illusion des moments d’euphorie.
Les 14 morceaux ont en commun de n’avoir ni introduction ni conclusion : on est jeté au cœur des titres qui s’arrêtent au moment où l’esprit commence à décrypter les sons.
Dans le détail, si la mélancolie de « Celestica », la profondeur de « Intimate » et l’hystérique « Doe Deer » marquent, ce sont « Batism » et « Year of Silence » qui transpirent le renoncement révolutionnaire des deux possédés.
Une expérience totale.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeam 46 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines