Magazine Cinéma

Césars 2011 :"Des Hommes et des dieux", grand favori, ne remporte pas tout!

Par Vierasouto


26 - 02
2011
Version imprimable -Commenter l'article

Le palmarès des Césars 2011 (films 2010) n'a pas déçu mais il faut le relire pour s'en rendre compte, car quel ennui cette cérémonie, quels animateurs fossilisés comme Antoine de Caunes qui en était à sa septième fois, quelles plaisanteries plates, et ces intermèdes assommants comme ce consternant western de patronnage. En revanche, en récapitulant la liste des lauréats, c'est moins convenu que par le passé, disons en fait que c'est en grande partie moins téléphoné avec un souci de se renouveler.
  
photo Canal+         /   photo Mars distribution
quelques commentaires :
"Des Hommes et des dieux" a plu au public en salles, aux critiques, au professionnels de la profession, remporté donc le César du meilleur film, 11 nominations au préalable, mais, je crains que ce ne soit pour de mauvaises raisons de confondre le fond du sujet et la forme du film, le genre de film "nécessaire", comme disait l'autre, donc, rien à voir avec le cinéma en soi, la mise en scène, les précédents films de Beauvois, la plupart meilleurs que "Des Hommes et des dieux", n'avaient pas déplacé les foules... (lire les critiques de ses quatre précédents films ici et ici...) Le César du meilleur premier film a été remporté par un film,  issu de l'univers de la BD avec son versant créatif, à gros budget et grosses ficelles,
"Gainsbourg, vie Héroïque" de Joan Sfar, je regrette dans les autres nommésunpremier film, plus modeste, il est vrai, mais vraiment talentueux et intéressant avec un vrai ton, "Simon Werner a disparu".

Le Polanski mea culpa muet qui consiste à en faire trop, on l'a déjà vu aux prix Lumières 2011, la communauté cinéma se sentant coupable de l'avoir traité comme un paria l'année précédente, rapport à son affaire de viol d'une mineure dans les années 70 aux Etats-Unis, qui lui a valu la prison et l'astreinte à résidence en Suisse, et il a rappelé son exil carcéral sur la scène du Châtelet, le voit pourvu de 4 Césars : meilleur réalisateur, meilleure adaptation, meilleure musique, meilleur montage pour "The Ghost writer".
Meilleur acteur à celui qui a réussi LA performance d'acteur mimétique qui plait tant aux Oscars aussi, Eric Elmosnino dans "Gainsbourg, vie héroïque". Mais, si Depardieu est parfois exaspérant, dans "Mammuth", il est grandiose, autre acteur nommé dans la même catégorie : Jacques Gamblin dans "Le Nom des gens", irrésisitible! Bon, "Le Nom des gens" a remporté la mise avec Sara Forestier, César de la meilleure actrice devant Catherine Deneuve dans "Potiche", il va sans dite que je préférais un peu Deneuve dans son survêtement des années 70 avec ses "Monsieur le député maire" à Depardieu mais Sara Forestier est vraiment craquante dans "Le Nom des gens".
Meilleur espoir masculin, Edgar Ramirez dans "Carlos" d'Assayas, superbe film, interprétation nickel, acteur charismatique tellement meilleur que l'affligeant "L'Arnacoeur" (nommé un peu partout, pour le meilleur film, le meilleur acteur, mais Romain Duris sans Jacques Audiard, mal dirigé, ça donne cabotinage party...) Meilleur espoir féminin Leila Bekhti pour "Tout ce qui brille", comme je n'ai pas vu ce film, je n'ai pas d'opinion, la jeune actrice était pétrifiée par le trac en montant sur scène, sa robe bustier glissait, elle avait raté la marche, dans la salle, la réalisatrice Géraldine Nakache n'avait pas l'air plus à l'aise, étouffée par l'émotion... Meilleur second rôle masculin, le grand Michael Lonsdale, c'est la moindre des choses, curieux qu'on ait attendu si longtemps pour s'en rendre compte. Meilleur second rôle féminin, Anne Alvaro pour "Le Bruit des glaçons", Karine Viard dans "Potiche" était parfaite mais on a heureusement échappé à Laetitia Casta singeant Bardot dans "Gainsbourg".
La surprise, c'est le César du meilleur film étranger à "The Social network", qui a déjà obtenu le Golden globe et aura sans doute l'Oscar dimanche, ici, l'académie des Césars s'est modernisée, n'a pas choisi le film le plus poudre aux yeux mais le plus discrètement beau et abouti. La seconde surprise, c'est que le film "Tournée" de Mathieu Amalric, tant fêté au festival de Cannes où il était en compétition officielle, n'a rien eu, les girls du New Burlesque étaient là pour remettre des prix, les seules à être naturelles... Quant à "La Princesse de Montpensier", elle a récolté un lot de consolation, le César du meilleur costume.
Quant on dit que les Prix Lumières donnent le tempo, ils avaient déjà primé en janvier "Des Hommes et des dieux", "The Ghost writer" et "The Social network"... Lire mon compte rendu des Prix Lumières 2011...

PALMARES CESARS 2010 du 25 février 2011

Meilleur acteur : Eric Elmosnino ("Gainsbourg, vie Héroïque")

Meilleur film "Des Hommes et des dieux" de Xavier Beauvois

Meilleure actrice : Sarah Forestier ("Le Nom des gens")

Meilleur réalisateur : Roman Polanski ("The Ghost writer")

Meilleur premier film : "Gainsbourg, vie Héroïque" de Joann Sfar

Meilleure adaptation : Robert Harris et Roman Polanski ("The Ghost writer")

Meilleur espoir masculin : Edgar Ramirez ("Carlos")

Meilleur espoir féminin : Leila Bekhti ("Tout ce qui brille")

Meilleur montage : "The Ghost writer"

Meilleure musique : "The Ghost writer"

Meilleur son : "Gainsbourg, vie héroïque"

Meilleure photo : "Des Hommes et des dieux"

Meilleur Costume : "La Princesse de Montpensier"

Meilleur décor : "Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-sec"

Meilleur court-métrage : "Logorama"

Meilleur second rôle féminin : Anne Alvaro ("Le Bruit des glaçons")
Meilleur second rôle masculin : Michaël Lonsdale ("Des Hommes et des dieux")
Meilleur film d'animation : "L'Illusionniste" de Sylvain Chomet
Meilleur film documentaire : "Océans" de Jacques Perrin
Meilleur film étranger : "The Social Network" de David Fincher
Meilleur scénario original : "Le Nom des gens" de Michel Leclerc

 


Mots-clés : autour du ciné, CinEvènement, César 2011

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vierasouto 1042 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines