Magazine

Open d’Australie : Tsonga rate le coche

Publié le 27 janvier 2008 par Thibault

Open d’Australie : Tsonga rate le cocheMéconnaissable par rapport à ses précédents matches, Jo-Wilfried Tsonga a laissé échapper sa chance de remporter un tournoi du Grand Chelem à seulement 22 ans et de rentrer par la même occasion dans l’histoire du tennis français. Après avoir remporté le premier set grâce à deux coups exceptionnels, le Manceau a craqué son slip face à un Novak Djokovic très appliqué mais loin de son meilleur niveau. Retour sur une finale d’une piètre qualité…

Ca s’est senti dès les premiers coups de raquette qu’on n’allait pas assister à la finale du siècle mais on s’en foutait ! Un Français en finale d’un tournoi aussi important, on n’avait plus connu ça depuis 2001. C’était déjà à Melbourne et Arnaud Clément avait également chuté… Rendez-vous compte, ça fait désormais 25 ans que l’on attend toujours le successeur de Yannick Noah, dernier vainqueur d’un Grand Chelem (ndlr, à Roland-Garros en 1983) ! Par conséquent, Jo-Wilfried Tsonga accumulait sur ses épaules six âpres rencontres et une énorme attente populaire. C’était peut-être trop pour lui en raison de son manque d’expérience. Le n°38 au classement ATP avant cette quinzaine avait eu deux jours de repos pour préparer ce rendez-vous et il s’était probablement rajouté un peu trop de pression. Pour la première fois du tournoi, sa rencontre était diffusée sur France 3 et les millions de regards posés sur sa bouille ont sans doute été trop lourds à porter, en plus d’un physique de plus en plus fragile.

Dès le premier jeu, Tsonga perd ses moyens et son service. Cependant, il revient vite dans la partie en débreakant de suite. Le premier set devient alors très serré. Chacun gagne son service avec plus ou moins de difficulté avant qu’à 5/4, Tsonga sorte deux coups phénoménaux (un passing magnifique sur un smatch loupé de Djoko et un lob extraordinaire en bout de course) pour empocher la première manche.
Jo semble avoir la mainmise sur la rencontre en début de second set jusqu’à ce qu’il se fasse breaker à 3-3. Le Serbe prend alors l’avantage au score et psychologiquement. Il remporte tranquillement le second et troisième set (6/4 6/3). Peu habitué à jouer autant sur deux semaines, le Français perd pied physiquement mais il s’accroche jusqu’au bout. Il croit en ses chances et pousse Novak Djokovic au tie-break après avoir loupé une énorme occasion de prendre le service de son adversaire à 5/5. Dans le jeu décisif, l’expérience du n°3 mondial fait la différence et achève facilement Jo-Wilfried (7-2) en 3h05. Score final : 4/6 6/4 6/3 7/6.

La belle performance du Français l’amène au 18ème rang ATP. Il espère désormais confirmer tous les espoirs placés en lui et prend déjà rendez-vous avec le public australien pour 2009 :”Je voudrais remercier ma famille, mon staff et tout mon coin. Je veux aussi remercier Novak (Ndlr : Djokovic) pour ce beau combat. Et mon dernier remerciement est adressé au public qui a été formidable avec moi. A l’année prochaine !“.

De son côté, Novak Djokovic n’oublie pas son sens de l’humour malgré les faveurs du public envers son adversaire du jour : “Je voudrais remercier tout le monde, tous les gens qui m’accompagnent depuis le début de ma carrière, voire ma naissance ! Mes remerciements vont également à Jo-Wilfried, qui a réalisé un tournoi incroyable. Il peut être fier de lui, il a vraiment mérité sa place en finale. Je me doute bien que le public voulait qu’il gagne un match de plus mais je ne vous en veux pas, je vous aime toujours“.

Propos recueillis par sport24.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Thibault 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte