Magazine Culture

Le mystère des dieux; Bernard Werber

Par Sylvielectures
Le mystère des dieux; Bernard WerberBon, il faut que je vous le dise, j'ai lu la trilogie des fourmis avec beaucoup d'enthousiasme il y a pas mal de temps maintenant, et dans la foulée, j'ai pris l'envol pour une autre saga en commençant par lesLES THANATONAUTES, continuant gaîment avec L'EMPIRE DES ANGES,pour me laisser emporter par NOUS LES DIEUX. J'ai eu envie de bien rigoler en lisant la suite burlesque de ce voyage au pays de l'olympe revisité par l'auteur avec force caricatures et aventures rocambolesques et cocasses à souhaits : LE SOUFFLE DES DIEUX.
Bref, je ne pouvais pas ne pas finir cette aventure qui commençait déjà à ne plus en finir...Alors j'ai quand même lu ce dernier titre : LE MYSTÈRE DES DIEUX, OUF!
Et voilà, avec ce dernier titre, l'auteur boucle la boucle de cette série fleuve, et c'est très bien comme ça. Je commençais un peu à me lasser avec le souffle des dieux, c'en a été vraiment trop avec le mystère des Dieux.
J'ai aimé au fil de ces titres retrouver tous les articles de l'encyclopédie du savoir absolu et relatif, foisonnant d'informations de tous ordres, scientifiques, historiques, culinaires, mythologiques...
Tout cela est bien mélangé et ficelé avec l'intrigue ahurissante de cette saga : Deux héros curieux et n'ayant pas froid aux yeux vont explorer le pays des morts. Chemin faisant, ils deviendront âmes, anges, élèves dieux, dieux,...rencontreront Zeus , mais voudront encore percer un dernier mystère... Au dessus de Zeus, existe quelque chose qu'il leur faudra découvrir...
Cette histoire est racontée avec beaucoup d'humour et d'images "peplumesques" qui font que le sourire ne vous lâche jamais en lisant ces aventures assez désopilantes. Malgré tout, le dernier tome était de trop à mon goût. Je pense qu'un condensé des deux derniers aurait été plus convainquant. Les deux traînent vraiment en longueur et l'auteur y tire toujours les mêmes ficelles...
La mise en abîme est une figure que je j'aime particulièrement, et elle est au centre de la construction de cette série, mais à trop vouloir tirer sur la corde, le texte en devient un peu redondant et le vertige attendu fini par ne ressembler qu'à un succédané de jeu de foire...
L'histoire de l'humanité, entre guerres et quêtes spirituelles nous est contée et recontée de manière originale certes, mais l'auteur, grand maître de la vulgarisation scientifique et conteur émérite, en a fait un peu trop cette fois.
Bon, allez, je l'aime bien quand même, et puis ce sentiment d'agacement ne m'est venu qu'au cours des deux derniers tomes... Parions pour ces prochains...
Si vous n'avez rien lu de lui, (vous ne devez pas être nombreux au vu du nombre d'exemplaires tirés de chacun de ses titres), commencez par la trilogie des fourmis, c'est bien plus réussi!
le site de l'auteur, où l'on trouve beaucoup de renseignements sur ses livres, son film, ses BD, ses projets de jeux, mais également un intéressant arbre des possibles avec l'invite à tous les internautes d'imaginer des scénarios pour l'avenir de l'humanité...
L'avis très mitigé de Guillaume Lelarge sur gleu's blog,
Marco exprime largement sa déception sur lire et écrire,
D'autres avis très partagés sur critiques libres.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Bernard Heidsieck

    Né en 1928 à Paris, Bernard Heidsieck fut l’un des créateurs et des principaux acteurs de la Poésie sonore à partir de 1955, à Paris, avec François Dufrêne,... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Bernard Vargaftig

    Bernard Vargaftig

    à Claire Ceira, pour L’Enfance Les éditions Arfuyen ont récemment publié un recueil de Bernard Vargaftig : « Ce n’est que l’enfance » (voir cette critique). Au... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Bernard Vargaftig (2)

    Je ne me souviens pas de ma mère pourtant Je l’ai connue Quatre mois j’ai gardé l’étoile Qu’elle a cousue sur mon manteau Quatre mois ne Grandir que la nuit... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • SPiRitus S'entRetient avec Bernard Barral

    [Agrégé de philosophie, professeur dans un lycée de Seine-et-Marne, également chargé de cours d'esthétique à l'Université Inter-Âges de Melun (Paris II), Bernar... Lire la suite

    Par  Spiritus
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Joyeux anniversaire Bernard Cosendai, alias Cosey !

    Joyeux anniversaire Bernard Cosendai, alias Cosey

    L’auteur suisse qui fête aujourd’hui ses 58 ans est une invitation au voyage tellement son œuvre en bande dessinée est intimement liée à ses voyages aux 4... Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Bernard Kouchner en Turquie: Avec quel discours?

    C'est sa première visite en tant que ministre Affaires Etrangères à Ankara, sur fond de désaccord (apparent) avec Nicolas Sarkozy Bernard Kouchner (Reuters) Le... Lire la suite

    Par  Danielriot - Www.relatio-Europe.com
    CULTURE, EUROPE, EUROPE , POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Bernard Laporte, il a gagné

    L'ex sélectionneur du Quinze de France quitte les terrains pour entrer dans l'équipe gouvernementale en tant que secrétaire d'Etat chargé de la Jeunesse et des... Lire la suite

    Par  Damien Ravot
    CULTURE, MÉDIAS

A propos de l’auteur


Sylvielectures 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines