Magazine Côté Femmes

Consommatrice excédée et tarte anti-gastro !

Par Barbinou

Internet : le royaume du moins cher, on a commandé avant notre emménagement 2 sets de 2 tabourets de bar sur le site Cdiscount. Les tabourets arrivent le jour de notre n ménagement : parfait me direz vous.

Le hic : l'un des tabourets est cassé, j'appelle illico le service consommateur où tous les gens qui répondent ont un l'accent de pays lointain (probablement le service est expatrié dans un pays où la main d'oeuvre est moins chère, bah oui y'a bien une raison si mes tabourets sont moins chers sur le net !).

Bref la gentille madame me dit qu'il faut que j'aille à ma poste demander un constat de spoliation le jour de la livraison : c'est à dire tout de suite, il est alors 11h45, je rappelle que c'est le jour de notre emménagement, y'a des cartons partout, des gens partout, et moi faut que j'aille à la poste, ni une ni deux, j'embarque le colis et me voilà in extremis avant la fermeture dans ma poste "bonjour je voudrais un constat de spoliation svp" et la madame me répond "on fait pas ça", là je vois bien que le truc va être plus compliqué que ce que je m'imaginais finalement.

Après des essais de négociation de ma part, je vois bien que la madame de la poste va rester sur sa position de fonctionnaire butée. Je repars donc dépitée avec mon colis énorme.

Arrivée à la maison, j'enjambe les cartons et je raconte mon aventure à l'assemblée qui est venue aider à déménager et qui commence quand même à avoir méga faim. Avant tout je rappelle CDISCOUNT (c'est un numéro spécial jte-prends-de-la-tune-au-passage, 0800....) qui me dit "ah bon, la poste ne veut pas ? nous vous contacterons la semaine prochaine."

La semaine passe et je rappelle le numéro si spécial, bref on me ballade, on m'envoie enfin un mail me disant qu'il faut que j'aille à ma poste demander "une attestation disant que je suis bien venue à ma poste, qu'ils n'ont pas voulu me faire le constat de spoliation et leur motif de refus".

Et là, je sais que c'est pas gagné d'avance, j'y vais en traînant les pieds et je retombe sur la même fonctionnaire zélée et bornée, "bonjour madame, vous vous souvenez de moi, je voudrais...." , sans grande surprise elle me répond "on fait pas, moi je fais pas, je ne peux pas..." ; je demande à parler au chef d'agence, la madame prend son air vexé et va me le chercher quand même, cette fois le monsieur coopère et promet d'envoyer le dit papier.

Au bout de 10 jours je reçois un mail de CDISCOUNT me disant qu'ils ont bien reçu mon courrier et qu'ils vont traiter mon dossier ! Ouf, enfin !

3 jours plus tard je reçois un nouveau mail : "j'ai pris connaissance de votre dossier, pour accéder à votre demande vous devez nous fournir un constat de spoliation", là autant vous dire que je suis au bord de la crise de nerf, je me demande même si c'est pas une caméra cachée, je vous passe les détails et le nombre d'euros passés à ré-expliquer aux madames qui ont un accent mon problème.

Je reçois le tant attendu numéro de retour, je file à ma poste et je paie 18 euros pour renvoyer ce tabouret de merde.

Le temps passe, silence radio, puis nouveau mail "nous avons réceptionné votre produit tout pourri défectueux, nous ne pouvons l'accepter, nous vous expliquerons les motifs lors de son renvoi". Les bras m'en tombent !

Ce matin, 2 mois après la première livraison, je reçois.... mon tabouret, cassé, le même sans autre explication, et là je suis vraiment énervée, les enfants qui sont à la maison pour cause de gastro (bonne journée je vous dit) commence à se chamailler, et chacun, après un cri de ma par,t regagne sa chambrée respective.

Je dégaine mon téléphone, j'appuie sur 66 numéros pour être dirigé vers une hôtesse (vive les numéraux spéciaux !) je patiente "une à trois minutes" et c'est partit, d'habitude j'aime pas passer ma colère sur ces hôtesses qui n'y sont pour rien, mais comme de toute façon le type qui a décidé de me renvoyer mon truc tout pété y'a quand même peu de chance que je l'ai au bout du fil...

Le fin mot de l'histoire, bien sûr comme les tabourets étaient par lot de 2 j'aurai dû renvoyer le tout-pêté et le tout-neuf (quelle gourde n'est ce pas ?), j'essaie de protester en disant que personne jusqu'alors ne m'avait mentionner ce détail, sur quoi je m'entends dire "il est bien précisé dans les conditions générales de ventes...." ah les conditions générales de vente, mais bien sûr, suis-je bête!

Bref, on va me renvoyer un nouveau numéro de renvoi pour mes 2 tabourets, pas sûr que je le fasse j'ai ma dose, de toute façon les premiers frais de port que j'ai engagé ne me seront pas remboursés + les divers coups de téléphone passés, ce tabouret m'a coûté bien assez cher.

Bon s'il reste quelqu'un pour lire ma recette, c'est maintenant :

Tarte à la carotte anti-gastro

collage8

Il vous faut :

- 4 ou 5 carottes

- 1 pomme de terre

- 1 pâte magique (4 petit suisse + 210g de farine + 120 g de beurre + sel) merci Bige

- 2 tranches de jambon

- 2 CS de parmesan

Préparation

Préchauffez votre four à 190°.

Faire la pâte magique en mélangeant tous les ingrédients, étalez la, foncez la dans le plat à tarte.

Précuire une dizaine de minutes.

Pendant ce temps épluchez pomme de terre et carottes coupez en morceaux, cuisez les à l'eau ou à la vapeur. Mixez les grossièrement, salez. Mixez finement le jambon.

Étalez la purée de carotte, saupoudrez de jambon puis le parmesan.

Cuire une trentaine de minutes.

tartegastro1

J'ai limité les ingrédients pour faire soft comme on est en pleine gastro-party ! Malgré tout pour les non malades (en sursis) c'était une bonne tarte.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Barbinou 59 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte