Magazine Beaux Arts

Harunobu: un pas vers la couleur

Publié le 28 janvier 2008 par Mirko

Note: ce billet fait partie d’une série sur les maîtres de l’estampe japonaise, retrouvez tous les portraits dans la liste ci-dessous
1. Kunisada: le travailleur acharné
2. Utamaro, passionné de beauté
3. Hiroshige: graveur en série
4. Yoshitoshi: le fou lumineux
5. Hokusai: le vieux fou de dessin
6. Sharaku: l’énigme

7. Harunobu: un pas vers la couleur 

Harunobu (env. 1724-1770)

estampe d’Harunobu

Bien que son rôle dans le dévelopement de technique des estampes japonaises en couleur ait souvent été exagéré, Harunobu s’inscrit sans aucun doute parmis les génies de l’ukiyo-e. Ses débuts sont peu connus, il aurait apparemment étudié sous les ordres de Shigenaga.

En 1762, il avait déjà dévelopé un style unique qui marqua rapidement l’ensemble du monde de l’estampe japonaise de l’époque. A la fin 1764, Harunobu reçut pour mandat de créer des dessins pour le calendrier de l’année suivante. Les imprimeurs se surpassèrent pour produire un travail technique sortant de l’ordinaire, donnant ainsi naissance aux nishiki-e (estampes entièrement en couleur, auparavant seules deux ou trois couleurs étaient utilisées).

estampe d’Harunobu


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mirko 157 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines