Magazine Beaux Arts

Gustave Courbet, l’amour de la nature à la Mona Bismarck Foundation

Publié le 12 mars 2011 par Kenza
Gustave Courbet, l’amour de la nature à la Mona Bismarck FoundationLe Passage du Gué, 1841 huile sur toile 26 x 22 cm photo photo © Institut Courbet d’Ornans***Gustave Courbet, l’amour de la natureÁ l'occasion des 40 ans de l'Institut Gustave Courbetdu 4 mars au 4 juin 2011Mona Bismarck Foundation
« Le beau est dans la nature, et se rencontre dans la réalité sous les formes les plus diverses. Dès qu’on l’y trouve, il appartient à l’art, ou plutôt à l’artiste qui sait l’y voir. » Ainsi s’exprimait Courbet le jour de noël 1861 devant l’auditoire de jeunes artistes de son atelier éphémère de la rue Notre-Dame-des-Champs à Paris.
Gustave Courbet, l’amour de la nature à la Mona Bismarck FoundationEn partenariat avec l’Institut Courbet, la Mona Bismarck Foundation présente trente-cinq toiles et quatorze dessins du maître du réalisme ainsi qu’une sélection d’œuvres de ceux qu’il a inspirés.
Gustave Courbet, en rupture avec tous les académismes de son époque, propose un nouveau regard sur la nature et les êtres, pris sur le vif, un regard socialement libre. En peignant les paysages de la nature de sa vallée natale, l’identité du peintre réaliste s’est confirmée.
« L’imagination dans l’art consiste à savoir trouver l’expression la plus complète d’une chose existante, mais jamais à supposer ou à créer cette chose mê̂me.» Gustave Courbet, 1861.
Quand à trente ans, en 1849, au seuil du succès, Courbet affirmait son indépendance face à la société, en clamant qu’il fallait « encanailler l’art», il se justifiait en ajoutant qu’il y avait trop long-temps que les peintres, ses contemporains, faisaient « de l’art bon genre à la pommade [...] de l’art à idée ». Saisi d’enthousiasme pour le réel, il affirmera bientôt : « [ Je suis] l'élève de la nature [...] je n'ai eu que moi-même pour maître ».
Gustave Courbet, l’amour de la nature à la Mona Bismarck FoundationLes Amoureux dans la campagne, huile sur toile, 65 x 80 cm2 of 5Photo (c) Institut Courbet d'Ornans*Gustave Courbet, l’amour de la nature à la Mona Bismarck FoundationLe Rétameur, 1842, huile sur toile, esquisse, 50 x 61 cm. (c) Institut Courbet d'Ornans*Gustave Courbet, l’amour de la nature à la Mona Bismarck Foundation La Loue à Scey en Varais, huile sur toile, 57 x 79,5 cm5 of 5Photo (c) Institut Courbet d'Ornans*

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kenza 4520 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines