Magazine Médias

A la recherche de la nouvelle star

Publié le 16 mars 2011 par Poclatelephage
Mon premier sentiment en découvrant le générique de « X Factor » hier soir a été de me dire que j'étais trop vieille pour regarder avec enthousiasme un énième télé-crochet et puis, alors que j'étais loin d'être convaincue, je me suis laissée peu à peu prendre au jeu et j'ai vraiment passé un bon moment devant l'émission.
A la recherche de la nouvelle star
L'année dernière, W9 avait déjà programmé une édition de ce programme, mais apparemment il ne faut pas le dire (chuuuuuut...). Pourtant, elle avait un animateur, Alexandre Devoise ex de « la grande famille » (quelle déchéance d'ailleurs), et un jury de professionnels qui comptait notamment Julie Zenatti qui ne s'en est pas sortie sur ce coup là. M6 a préféré prendre mystérieusement Sandrine Corman et Jérôme Anthony (j'ai la nausée là) pour le remplacer et choisir de nouveaux experts de la musique pour remplacer les trois de l'an dernier.
Hier soir, entre Virginie Guilhaume, qui présentait « la Nouvelle Star » et qui n'a pas été appelée pour « X Factor » (vous allez me dégoter un article où elle dira qu'elle l'a refusé juste pour m'embêter), Alexandre Devoise (vraiment mécontent, je crois), tout le jury de « la Nouvelle Star », et celui de X Factor, beaucoup de gens ont du regarder l'émission avec une certaine amertume.
J'attends d'ailleurs avec impatience les premiers papiers où les jurés de « la Nouvelle Star » diront que les candidats choisis sont vraiment moins bons que leur sélection à eux (na !).
Mais je m'égare car « X Factor » n'a strictement rien à voir avec « la Nouvelle Star ». L'ancien télé-crochet de M6 cherchait « une nouvelle star » et le nouveau compte seulement trouver la nouvelle Madonna / Mylène Farmer / Céline Dion / Johnny Hallyday, soit quelqu'un qui a ce truc en plus, le fameux facteur x du titre. En plus, quand « la nouvelle star » partait dans différentes villes de Province en quête d'une « nouvelle star », « X Factor » fait le tour de France pour dégoter quelqu'un qui a ce charisme légendaire qui fera de lui une vedette internationale.
Je caricature parce que dans « X Factor », les gens chantent sur une bande son devant un public et que les inoubliables sont directement intégrés dans l'émission et pas relégués dans un top fatiguant.
Je vous l'accorde, c'est un peu facile de pointer du doigt les nombreuses ressemblances entre les deux télé-crochets, mais M6 l'a un peu cherché en prétendant que nous n'avions jamais entendu ça, car un jury qui se déchire pour une candidate qui va repasser finalement au terme d'un vain suspense devant lui pour être finalement qualifiée, on l'a non seulement déjà entendu mais également beaucoup vu en six ans de « Nouvelle star ».
Fort heureusement, « X Factor » a une première qualité de taille, André Manoukian ne fait pas partie du jury de professionnels invités, tout comme Lio ou Philippe Manoeuvre et là on respire forcément. Le nouveau jury est « frais », dans tous les sens du terme, et plutôt sympathique. J'avais émis des réserves sur la participation de Christophe Willem à l'émission ce qui m'avait valu de me faire incendier par ses fans et je suis obligée de reconnaître qu'il est bon dans son rôle. Il est la voix de l'enthousiasme et de la passion face à un Olivier Schultheis dans la retenue. Veronic Dicaire ne pleure pas, mais fait des mines assez extraordinaires pendant les prestations des candidats.
De plus, à « X Factor », on a le droit d'avoir une grosse voix et de chanter du Céline Dion et ça c'est une vraie nuance de taille.
Je suis donc obligée de reconnaître que la mayonnaise prend vraiment bien. Au niveau des candidats, j'ai été bluffée par plusieurs prestations, et surtout amusée par le côté très « freak » de certains candidats. Les 2you resteront ainsi à jamais dans mon cœur avec leur superbe chorégraphie et la mauvaise foi indescriptible de la nana qui explique que «elle, elle a chanté juste » sous-entendu c'est l'autre qui l'a plombée.
Bref, je regarderai avec plaisir le prochain épisode et j'attends votre opinion sur le sujet.
NDLA : Pour les spécificités, nous avons également le fait que l'émission est ouverte à tous les candidats sans limite d'âge, même si c'est un gros gadget, et qu'ils seront répartis en différentes catégories – filles de moins de 25 ans, garçons de moins de 25 ans, plus de 25 ans et groupes – défendues et coachées par un membre du jury.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Poclatelephage 1254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte