Magazine Côté Femmes

Au cinéma cette semaine: Les Moomins et la chasse à la comète

Publié le 16 mars 2011 par Monjoujoupointcom

Cette semaine, une fois n’est pas coutume, c’est un film finlandais qui sort sur les écrans.

Synopsis : Un jour, Moomin remarque quelque chose d’étrange dans la vallée. Tout est recouvert d’une poussière grise : l’herbe, la rivière, les arbres, et même la maison moomin ! L’érudit monsieur le Rat Musqué explique à Moomin que ce sont les signes annonciateurs d’un destin terrible pour la terre…
Avec l’aide de son père, Moomin et ses amis, inquiets, construisent le plus solide des radeaux et se mettent en route pour une folle aventure vers l’observatoire des Montagnes Isolées. Les savants professeurs sauront certainement expliquer la menace qui leur vient de l’espace ! (Allociné)

Ce film est plutôt destiné à un jeune public. Les animations sont simples.
Idéal pour une première approche du cinéma et de l’obscurité des salles.

La voix originale principale est celle de Max von Sydow

Au cinéma cette semaine: Les Moomins et la chasse à la comète

Le nom vous parle, mais qui est cet acteur?

Né en 1929 en Suède, vous l’avez déjà vu dans quelques productions hollywoodiennes (voir plus bas)

Sa carrière:
Il doit sa notoriété dans l’histoire du cinéma principalement au début de sa carrière, grâce à Ingmar Bergman dont il est alors un des acteurs fétiches, notamment dans le Septième Sceau où il incarne un chevalier existentiel du xive siècle de retour des croisades en pleine épidémie de peste, et qui joue sa vie aux échecs avec la Mort.
Sa notoriété lui ouvre les portes des cinématographies européennes puis hollywoodienne. En vieillissant, son physique n’a rien perdu de son âpreté tourmentée, mais ses interprétations n’ont pas retrouvé sa fièvre initiale, hormis quelques rares films comme la Mort en direct de Bertrand Tavernier en 1980 ou Pelle le conquérant de Bille August en 1987. En 1975, il est choisi pour jouer Joubert, le tueur à gage froid et opportuniste qui doit abattre « Condor » (Robert Redford) dans le film Les Trois Jours du condor de Sydney Pollack. Son jeu d’acteur, remarquable, magnifie le rôle de Redford et renforce l’atmosphère oppressante qui pèse sur le film. (je vous recommande ce film). En avril 1997, il épouse la documentariste française Catherine Brelet en Provence. En 2008, il tourne sous la direction de Francis Huster, aux côtés de Jean-Paul Belmondo et Hafsia Herzi, dans le film Un homme et son chien.
Il a aussi joué dans quelques Blockbusters comme Minority Report, Rush Hour 3, Shutter Island et dernièrement Robin des bois.

Il a obtenu la citoyenneté française en 2002.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Monjoujoupointcom 678 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte