Magazine Culture

Projet de réouverture du Théâtre de Châtel-Guyon

Publié le 18 mars 2011 par Maxencesbc

 Projet de réouverture du Théâtre

Gérard DENIAUX relève le défi de la culture en province

 

Gérard Deniaux, personnage bien connu du monde de la culture pour son expérience et son expertise,s’est penché sur le devenir d’une salle de spectacle unique : le Théâtre de Châtel-Guyon. Sollicité par l’équipe porteuse du projet de réhabilitation de cette scène auvergnate, inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, il a accepté d’élaborer le projet culturel et artistique de cette future scène.

 

Un expert au service d’une scène de province

 

Fort d’un parcours riche dans le domaine culturel et artistique, notamment en tant qu’administrateur du festival d’Avignon, créateur avec Bartabas de l’Académie du Spectacle Equestre du Manège de la Grande Écurie du Château de Versailles et directeur du Théâtre des Célestins de Lyon, Gérard Deniaux accomplit depuis plus de 10 ans des missions de conseil auprès de collectivités publiques et d’institutions culturelles. Avant Châtel-Guyon, il a, entre autres, suivi la réhabilitation du théâtre Toursky à Marseille et les travaux de la maison de la culture de la Rochelle. Il milite au croisement des cultures notamment dans le spectacle vivant et plus particulièrement le théâtre.

 

Contacté à l’automne 2010 par la Ville de Châtel-Guyon, Gérard Deniaux s’est rendu en Auvergne, à vingt kilomètres de Clermont-Ferrand, dans cette station thermale de 6 500 habitants, pour élaborer le projet culturel et artistique du futur théâtre.

Au-delà du projet de réhabilitation de ce monument, la Ville de Châtel-Guyon souhaite mettre en œuvre une politique culturelle cohérente et de qualité. C’est pourquoi, elle a choisi de faire appel à un partenaire de renom tel que Gérard Deniaux

 

« Lorsque j’ai rencontré l’équipe en charge du projet, j’ai immédiatement été séduit par la volonté affichée de faire revivre ce théâtre, monument historique et culturel auvergnat, à travers la création d’un lieu de médiation artistique, conçu pour les artistes et le public. D’une manière générale, contribuer à la résurrection d’une salle de spectacle me tient à cœur et le projet défendu à Châtel-Guyon mérite d’être valorisé, puisqu’il s’inscrit dans une démarche de conservation du patrimoine, de développement de la vie culturelle régionale et de soutien à la création artistique.» souligne Gérard Deniaux.

 

Faire renaître une scène et créer une programmation pour un territoire, notamment lorsque cette dernière se situe en province, reste un événement pour la culture. Et ce d’autant plus qu’il s’agit d’une salle qui travaillait en collaboration avec l’Olympia et a ainsi accueilli les plus grands artistes de Jacques Brel à Dalida en passant par Léo Ferré.

 

Un projet de réhabilitation exemplaire

 

C’est en 2009 que la Ville de Châtel-Guyon a racheté le Théâtre du Casino de Châtel-Guyon, fermé depuis 2004 pour des raisons de sécurité. Par cette démarche, la Ville a affirmé sa volonté de sauver son patrimoine et de placer la culture comme un vecteur de développement local.

Pour que la réhabilitation du Théâtre voie le jour, une grande campagne de mécénat culturel a été engagée, en collaboration avec la Fondation du Patrimoine, afin de collecter des fonds pour financer le projet. Déjà plus de 200 000 euros ont été collectés et la mobilisation autour de l’opération est remarquable.

« Cette opération de mécénat est actuellement l’une des plus importantes engagée dans la région Auvergne pour un projet de réhabilitation du patrimoine et elle démarre très bien. » confie Pierre DESMARETS,Délégué régional de la Fondation du Patrimoine.

Une association, baptisée Tous en scène à Châtel-Guyon, composée de particuliers et de chefs d’entreprise locaux, a également été créée pour soutenir la Ville dans ses démarches.  

Au-delà de la réhabilitation du bâtiment, qui se fera à l’identique, la mise en œuvre d’une stratégie culturelle est incontournable. Pour faire renaître ce lieu de culture, la Ville de Châtel-Guyon a décidé de répondre à une véritable problématique culturelle et de définir, avant même de réhabiliter cette scène emblématique, la vocation de la salle ainsi que la manière dont elle s’insèrera dans le paysage culturel régional, voire national.

 

Définir le projet artistique et culturel, c’est aussi prendre en compte les contraintes techniques liées à l’architecture du bâtiment et par conséquent préparer le cahier des charges nécessaire à la réalisation des travaux. Ainsi, cette étude est essentielle dans l’avancement du projet.

 

Un projet de territoire pour faire rayonner la culture

 

Depuis son implication dans la mise en œuvre du projet de réouverture du Théâtre, Gérard Deniaux apporte son savoir-faire et son expérience, notamment dans les démarches auprès de partenaires potentiels, la recherche de complémentarités avec les salles existantes autour de l’agglomération clermontoise ou encore la définition de la future programmation.

« Le Théâtre de Châtel-Guyon devra s’imposer comme un espace résolument démocratique qui parle, enthousiasme, reçoit, donne et partage avec le public. Il s’agit de ne pas enfermer la programmation dans une ligne esthétique trop pointue ni systématique » commente Gérard Deniaux.

 

Du fait de la spécificité thermale de la ville, le Théâtre de Châtel-Guyon proposera une double programmation. La saison culturelle hivernale, proposant du spectacle vivant, du cinéma et des concerts sera suivie d’une saison estivale, correspondant à la saison thermale, avec une programmation plus festive, qui pourra à l’occasion sortir du Théâtre et embraser le Parc Thermal.

La programmation accueillie renforcera le rayonnement culturel de la ville sur le plan régional et national. Chaque spectacle sera l’occasion de développer des partenariats avec les lieux de diffusions, associations et organismes du service public et privés et de créer du lien avec le public local.

 

La station Thermale de Châtel-Guyon a ainsi fait le choix de faire de son Théâtre un projet culturel de territoire au rayonnement national.

 

À propos du Théâtre de Châtel-Guyon

Bâti par Albert LE VOISVENEL, puis agrandi par le célèbre architecte Edouard NIERMANS Moulin Rouge, Negresco…) en 1909, le Théâtre recevait des chanteurs célèbres tels que Jacques Brel, Line Renaud ou Dalida.

 

Fermé depuis 2004, il est racheté le 22 décembre 2009 par la Ville de Châtel- Guyon (pour 1 euro symbolique) qui souhaite réhabiliter le Théâtre et l’ouvrir fin 2013.

Animé par une dimension à la fois culturelle, économique et patrimoniale, le projet est soutenu par deux parrains de renom : Jacques Mailhot, Directeur du « Théâtre des 2 ânes » à Paris et humoriste, et Jean-Pierre Caillard, Président Directeur Général du Groupe « La Montagne-Centre France » et membre du comité exécutif de l’ENPA (Association européenne des éditeurs de journaux).

 

Le projet bénéficie des soutiens du monde économique et institutionnel et de celui de chefs d’entreprises, d’acteurs économiques et de particuliers réunis au sein de l’association « Tous en scène à Châtel-Guyon », dont la vocation est de soutenir le projet de réhabilitation et les opérations de mécénat.

 

Afin de financer ce projet estimé à plus de 3 millions d’euros, une opération de mécénat culturel a été engagée en collaboration avec la Fondation du Patrimoine.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site Internet

 

www.theatre.chatel-guyon.fr

Visuels disponibles sur demande


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazine