Magazine Culture

Anthologie permanente : Constantin Cavafy

Par Florence Trocmé

Les Éditions Riveneuve publient Éros, Thanatos, Hypnos, poèmes érotiques de Constantin Cavafy, traduction et commentaires de Pierre Jacquemin.  
 
Le délai de Néron 
 
Le message de l’Oracle de Delphes 
Ne préoccupa point Néron lorsqu’il l’entendit.  
« la soixante-treizième année, qu’il la craigne. » 
Il avait bien le temps d’avoir du plaisir. 
C’est qu’il n’a que trente ans ! Le délai 
Que lui a donné le dieu, lui laisse tout le loisir 
De se soucier des risques du futur. 
 
C’est un peu fatigué qu’il va reprendre le chemin de Rome, 
Mais si merveilleusement fatigué par ce voyage 
Qui ne fut, à longueur de temps, que réjouissances – 
Les théâtres, les jardins, les gymnases ... 
Les soirées dans ces villes d’Archaïe ... 
Et, toujours la sensualité des corps dénudés ... 
 
Voilà tout Néron. Pendant ce temps, en Espagne, Galba 
En secret, rallie ses troupes et les aguerrit,  
Galba, ce vieillard de soixante-treize ans.  
 
|•| 
 
Gris 
 
Alors que je contemplais une opale plutôt grise, 
Je me suis souvenu de deux beaux yeux gris. 
Ce sont bien là vingt années qui, depuis, ont passé ... 
Notre amour dura un mois. 
Ensuite, il s’en est allé, à Smyrne, me semble-t-il, 
Pour travailler là-bas, et nous ne nous sommes plus revus. 
 
Ils auront bien changé, les yeux gris – s’il est encore de ce monde – 
Et il aura perdu tout son éclat, le beau visage .... 
 
Ma mémoire, garde-les, toi, tels qu’ils étaient alors. 
Ma mémoire, tout ce que tu pourras, de cet amour mien,  
Tout ce que tu pourras, ce soir, apporte-le moi ... 
 
|•| 
 
J’ai apporté à l’Art 
 
Je m’abandonne à la rêverie ...  J’ai apporté à l’Art 
Des désirs et des sensations –   quelques visages, 
Quelques traits entraperçus,   quelques souvenirs confus 
D’amours inachevées.   Que j’en appelle à l’Art, plutôt 
Lui, sait donner une forme  au visage de la beauté ; 
De façon presque insaisissable,  il complète la vie, 
Il unit les impressions  il unit les jours. 
 
 
Constantin Cavafy, Éros, Thanatos, Hypnos, traduction et commentaires de Pierre Jacquemin, Riveneuve Éditions, 2011, pp. 131, 187 et 198 
 
Constantin Cavafy dans Poezibao : 
bio-bibliographie, extraits 1, extraits 2 
 
S’abonner à Poezibao  •  Une de Poezibao 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines