Magazine Culture

A l'opera de versailles : natalie dessay et laurent naouri, un couple royal !

Publié le 28 mars 2011 par Tika

   Natalie dessay, lauraent naouri, Jacques mercier, opéra de versailles, orchestre nationale de lorraine   Natalie dessay, lauraent naouri, Jacques mercier, opéra de versailles, orchestre nationale de lorraine   Natalie dessay, lauraent naouri, Jacques mercier, opéra de versailles, orchestre nationale de lorraine

 

A quelques mètres de Natalie Dessay, aurais-je pu titrer aussi ! Quelle chance extraordinaire d'assister à la représentation de Natalie Dessay et de son epoux le Baryton Laurent Naouri hier dimanche à l'Opéra de Versailles, c'était royal.

L'Opéra a maintenant été rénové, et c'est une splendeur. Là, à part un coup d'oeil rapide sur les dorures et les pampilles, nous étions tous fixé sur l'incomparable talent de Natalie Dessay, soprano colorature. Elle était accompagnée de l'Orchestre National de Lorraine, dirigé par le subtil Jacques Mercier. Je ne sais pas si l'accoustique y était pour quelque chose, mais le son était extraordinaire. La direction était souple, aérienne, subtile, mais aussi énergique et pleine d'un enthousiasme communicatif. La scène, trop petite pour accueillir autant de musiciens, ne laissait que peu de place à notre couple royal, mais ce n'était qu'un détail, l'on poussait la chaise du premier violon, et le tour était joué !

Hector Berlioz en ouverture, le public est subjugué, et applaudit déjà beaucoup, Ambroise Thomas suit avec Hamlet, pour finir sur l'air d'ophélie, qui fait frémir toute la salle d'émotion, tant l'interprétation est juste, et puissante. La chaleur gagne la salle. Nous savons que ce moment est unique, dans ce petit théâtre, à quelques mètres de Natalie Dessay, nous voyons le détail de son visage, et captons le moindre souffle de l'orchestre. Guiseppe Verdi clôture ce bal vocal, avec La Traviata, et finit sur le duo Violetta et Germont, chanté avec ampleur et gravité. La salle, au pied de ces trois monstres de talent, est en liesse, et donne à son tour un concert d'applaudissements.

Le couple nous gratifie d'un bis inoubliable : un extrait de La Mouche d'Orphée aux enfers d'Offenbach, scène qui frôle le comique avec ce duo de "zzzz" qui fait rire la salle, à voir ci-dessous sur le site du Chateau de Versailles. Qui a dit que l'Opéra était ennuyeux? Natalie Dessay aurait voulu être actrice, cela se voit, et elle nous enchante. Nous sortons de l'Opéra, le coeur léger, et les pupilles en fête. Un dimanche royal, il n'y a pas d'autre mot !

Germont dans La Traviata :

"Un jour, quand les désirs

Le temps seront enfuis

Que succèdant à l'amour, l'ennui viendra,

Que sera-t-il alors?"

L'extrait de la Mouche d'Orphée aux enfers d'Offenbach ici.

Qui sont Natalie Dessay, et Laurent Naouri ?

Ecoutez le nouveau récital de Natalie Dessay :  Cléopatra de Haendle.

Plus d'info sur L'Orchestre National de Lorraine, Jacques Mercier.

Lire l'interview du couple sur Le Figaro.fr

Crédit photos : le figaro.fr; Daniel Barsotti


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tika 748 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog