Magazine Cinéma

Ouverture du 17ème Festival international du Film Méditerranéen de Tétouan

Par Ocinemaroc

Ouverture du 17ème Festival international du Film Méditerranéen de TétouanPlacée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette édition qui se poursuivra jusqu’au 2 avril prochain connaît la participation à la compétition officielle d’une quarantaine de films : 11 longs métrages, 17 courts métrages et 12 documentaires.

A cette occasion, le directeur du festival Ahmed Housni a indiqué que cette édition se veut une occasion pour fêter l’un des arts les plus populaires dans le monde, soulignant que “ce n’est pas étonnant que la célébration du cinéma se fasse au Maroc, pays de civilisation séculaire, d’ouverture et de tolérance, à Tétouan ville, des arts et des cultures, cité des grandes traditions, terre d’hospitalité et de générosité”.

Le festival promet cette année des films uniques dans leur genre, imprégné par la brise méditerranéenne, représentatifs des citoyens méditerranéens et porteurs des messages de paix, de tolérance et d’amour, a-t-il fait savoir.Ce rendez-vous cinématographique “reste fidèle aux objectifs qu’il s’était fixé depuis sa création : privilégier un cinéma de qualité qui défend les valeurs universelles, d’échange, de générosité et de tolérance”, a relevé M. Housni.

Cette cérémonie d’ouverture a été marquée par un hommage appuyé rendu au réalisateur égyptien, Daoud Abdelsayed et de la grande figure du 7-ème art marocain, Abdelkhader Lagtaa.

Daoud Abdelsayed dont le dernier long métrage “lettres de la mer” a été projeté à l’ouverture de cette édition, s’est dit honoré par cette distinction qui vient couronner son long parcours cinématographique.

De son côté, le cinéaste marocain a mis en exergue l’intérêt que porte le festival de Tétouan à la promotion du 7-ème, relevant que cet hommage l’incitera à s’intéresser davantage dans ses prochaines oeuvres aux préoccupations et attentes de la société marocaine en général et des jeunes en particulier.

Au cours de cette cérémonie, la troupe musicale féminine Al Ikhlas a gratifié l’assistance par un répertoire inspiré du patrimoine Tétouani.

Par la suite, il a été procédé à la présentation des membres du jury de la compétition officielle du festival. Présidé par le réalisateur russe Igor Minaiev, le Jury de fiction est composé des réalisateurs Khaled Youssef (Egypte), Mauricio Zagarro (Italie), de l’universitaire Noureddine Afaya, du directeur général du Festival international du documentaire de Marseille, Jean Pierre Rehm et de la directrice du Festival international du film de Barcelone, Margaretha Fernandez.

Onze longs-métrages (produits en 2010 et 2011) sont en lice, dont “La bella Gente” d’Ivano de Matteo, “La place” de Dahmane Ouzid, “Deux filles de l’Egypte” de Mohamed Diab, “La mosquée” de Daoud Aoulad Syad et “Angèle et Tony” d’Alix Delaporte.

Outre le grand prix du Festival, les films en lice se disputeront les prix du public, des deux meilleures interprétations masculines, de la meilleure interprétation féminine, de la meilleure production et du Jury.En marge de la compétition officielle, seront également projetés des films hors compétition : “Baaria”, film de Guiseppe Tornatore (Italie), “Cellule 211″ de Daniel Monzon (Espagne), “Vénus noire” de Abdellatif Kachich (Tunisie), “Rodage” de Nidal Al-Dibs (Syrie), “Potiche” de François Ozon (France), “Fin décembre” de Moez Kamoun (Tunisie), “Larbi” de Driss M’rini (Maroc, 2011) et “Majid” de Nassim Abassi (Maroc).

Par ailleurs, un colloque sous le thème “Film documentaire : problématiques, thèmes et défis”, ainsi qu’une table ronde sur “les expériences éducatives et associatives dans la promotion de cinéma en Méditerranée” seront organisés en marge de ce festival marqué par des rencontres et débats avec les réalisateurs, les professionnels et les délégations grecque et Mexicaine.

Créé en 1985 par un groupe de cinéphiles réunis dans l’Association des Amis du Cinéma de Tétouan, le Festival International du Cinéma Méditerranéen de Tétouan s’est fixé pour objectifs la promotion et la mise en valeur des cinématographies des pays du pourtour méditerranéen. MAP


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ocinemaroc 3293 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte