Magazine Asie

Ô beau marin

Par Wax
Au revoir Cuba, au revoir Pedro Juan ! Enfin pas tout à fait, même si j'aimerai bien mais j'avais envie de prendre le large. Du coup, j'ai recommencé Corto Maltese et avec ça, j'ai voulu parler un peu de lui. Donc ce sera la minute Cortoooooo O/
Ô beau marinAutant je n'ai jamais trouvé les princes charmants extraordinaires, puisque bon, sauver la princesse semble être dans leur "contrat de travail" alors que l'homme à la boucle d'oreille dégage un charme fou. Mais est-ce bien raisonnable de succomber, hein ? Et puis Corto pourrait être juste un personnage populaire, juste un marin. Pourtant, ne s'avère-t-il pas qu'il est bien plus que ça ?  Ne représente-t-il pas une certaine image masculine forte ? Libre, mystérieux, malicieux, intelligent, aventurier. Une sorte d'idéal insaisissable en somme...
Avec son style marin, il aurait pu être une icône de mode. D'ailleurs on ne peut pas dire que Swatch ne s'y soit trompé avec l'illustration utilisée. Discret coup d'oeil, petit sourire en coin, qui pourrait résister à Corto ? En attendant lorsque les films d'animation sont sortis, j'étais curieuse d'entendre la voix choisie. Quand on lit, on est libre de s'imaginer que tel personnage a tel voix. Lors d'une adaptation, on peut être déçue et se dire "Tiens, je ne l'imaginais pas comme ça...". Cependant celle de Richard Berry pour Corto Maltese m'a beaucoup plue.

Ô beau marin

crédits © Swatchblog

Bandes dessinées, roman, film d'animation... Finalement le Maltais a réussi sa ligne de chance.  Et j'aime bien le tandem qu'il forme avec Raspoutine.
Un petit morceau choisi pour finir...
« Il faisait très chaud devant les bouches ouvertes des chaudières et le vacarme était insupportable, mais les Maoris chantaient, ils chantaient à pleine voix des mélodies répétitives. La sueur faisait briller les étranges tatouages scarifiés sur leur visage foncé. Corto pelletait avec rage, en sueur lui aussi, et ses muscles tendus par l'effort reflétaient l'éclat de flammes. »
Et si d'aventure, vous avez envie de vous perdre en mer…
Le voyage imaginaire d'Hugo Pratt
Pinacothèque de Paris
17 mars 2011 - 21 août 2011

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wax 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines