Magazine Culture

Un Blog Trop Mortel

Par Archessia

un-blog-trop-mortel.JPG

Auteur : Madeleine Roux

Editeur : Fleuve Noir (Collection Territoires)

Prix : 16,90 €

Résumé :

Je m'appelle Allison Hewitt.
Ceci est mon blog et peut-être le tout dernier témoignage. Les Infectés nous ont encerclés, ils sont de plus en plus nombreux. Quelques survivants m'accompagnent. Nous voulons rejoindre Liberty Village, un havre de paix pour les derniers hommes. S'il existe vraiment.
Si vous lisez ce blog, où que vous soyez, répondez...
Aidez-nous !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ce livre, avec le premier tome des Faucheurs, inaugure la collection Territoires de Fleuve Noir, dont je vous avais déjà parlé.

Il sort le 7 avril, et je n'ai qu'un seul conseil : courrez l'acheter au plus vite, dès sa sortie.

Plantez une tente devant votre libraire, je ne sais pas, mais il faut le lire de toute urgence ! 

Un Blog Trop Mortel

Le monde est ravagé par les zombies, les survivants sont de moins en moins nombreux chaque jour qui passe.

Allison a réussit à se cacher dans la librairie où elle travaillait, avec ses collègues.

La seule façon qu'elle a trouvé pour ne pas devenir folle, c'est de tenir un blog créé sur le réseau d'urgence de l'armée.

Elle y raconte son quotidien, ses peurs, ses doutes, ses idées, ses envies, ses expériences, ses relations avec les gens qui l'entourent, mais aussi ses délires.

Elle se lâche, tout simplement, elle en a besoin.

Mais il faut faire quelque chose, vivre dans cette librairie n'est pas possible.

Il faut bouger, se déplacer. Tenter de survivre ailleurs, en terrain inconnu.

Et surtout, surtout, elle veut retrouver sa mère, elle est intimement persuadée qu'elle est encore vivante, et veut à tout prix la rejoindre.

C'est le début d'un voyage pour la survie, l'espoir et les rêves, mais où la mort rôde partout, tout le temps, constamment.

Pffff, ce livre est à couper le souffle.

Déjà, j'ai complètement adoré ce concept de blog.

Chaque article est un jour que nous relate Allison, elle y raconte ce qu'elle a vécu, d'intéressant ou pas, que ça soit important ou juste anecdotique.

L'auteur a poussé le réalisme jusqu'à mettre des commentaires de visiteurs après chaque article !

D'autres survivants américains qui utilisent le réseau Safety Net et qui sont tombés sur le blog de Allison.

Elle devient, en quelque sorte, porteuse d'espoir, un peu l'égérie d'une énergie nouvelle, en qui d'autres personnes peuvent se raccrocher, pour continuer à y croire coûte que coûte.

Car, quand on ne croit plus, tout est fini.

Allison n'est pas seulement fort et courageuse, elle a également de bonnes réserves d'humour noir (absolument indispensable dans sa situation, si elle ne veut pas devenir folle), de grosses doses de peurs et de doutes et également beaucoup d'illusions, d'espoirs fous.

On ne peut s'empêcher de se demander si grâce à eux elle parviendra à son but, ou si à cause d'eux elle risque les plus grosses déceptions de sa vie.

On a envie de croire aux mêmes choses qu'elles, mais en tant que spectateur muet, on ne peut que s'interroger sur les risques qu'elle prend. En valent-ils vraiment la peine ?

Ca fait d'elle un personne incroyablement complexe et travaillé, tout simplement humain, comme vous et moi, avec ses forces et ses faiblesses, tentant juste de continuer à avancer, à vivre.

Les sentiments que j'ai éprouvé lors de cette lecture ont été riches, intenses et variés.

Autant dire que j'ai été comblée !

La joie d'une rencontre, l'espoir d'un combat gagné, l'abominable douleur de la perte de quelqu'un de cher, la rage du combat et du désespoir.

Tellement d'émotions que dégagent ces pages, j'ai fermé ce livre complètement sous le choc, et carrément charmée !

C'est l'exemple parfait que les récits estampillés jeunesse ne veulent pas forcément dire gamins !

Madeleine Roux ne prend pas son lecteur pour un imbécile, et se veut franche d'un bout à l'autre, sans rien cacher ou édulcorer, mais sans rien exagérer non plus.

Pas de mélodrame larmoyant, juste de la douleur réel, que l'on affronte comme on peut.

Dit comme ça, ça peut paraître un peu déprimant, mais Allison fait preuve d'un humour incroyable dans cette situation.

Elle maîtrise l'ironie et auto-dérision à la perfection, sans en faire trop, mais juste assez pour nous la rendre encore plus attachante et plus proche de nous.

Tout simplement pour nous permettre de souffler un peu, en même temps qu'elle, de drédamatiser une situation pourtant incroyablement dramatique.

Bref, vous l'aurez compris, c'est un très gros coup de coeur que je vous recommence chaudement ... *emprunte la hache de Allison, histoire de bien faire passer le message* 

Un Blog Trop Mortel

Un grand merci à Fleuve Noir pour ce moment de pur plaisir littéraire


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Archessia 3634 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines