Magazine Culture

Joel-Peter Witkin

Publié le 29 mars 2011 par Roughdreams @popsurrealisme

Joel-Peter Witkin

Joel-Peter Witkin est un photographe américain né en 1939 à New York. Son œuvre est exposée internationalement et ses étonnantes photographies où sexe, pornographie, monstres divers et icônes saint-sulpiciennes cohabitent sont largement reproduites. L’œuvre de Witkin est une danse de mort, somptueusement mise en scène. Le photographe virtuose poursuit sa quête, quotidienne et obsessionnelle, d’une beauté différente qui renvoie le spectateur à sa propre étrangeté. Apôtre de la « désagréable beauté » et de l’anormalité, sans cesse à la recherche de personnages d’exception, difformes ou monstrueux,  Witkin donne à des images qui pourraient n’être que provocatrices une dimension d’icônes laïques, d’allégories sacrificielles. Une Vénus de Milo, une actrice, une femme-fleurs, une touriste américaine … : les femmes de Witkin célèbrent l’Origine du monde et ce à quoi l’humanité doit aspirer, dans sa beauté et son horreur. Une horreur dont l’actualité se fait chaque jour l’écho et qu’il évoque dans son travail.

« Weegee et Arbus étaient des primitifs spiritualistes.
Seul Evans percevait la sainteté. Je ne pense pas que l’on se souviendra de moi comme d’un artiste chrétien. Tout ce que je représente dans mon travail est un exemple des combats spirituels menés sur la dernière ligne de défense de la vie. Je suis « Jean-Baptiste » arpentant le désert de la photographie. Une voix dans le vide visuel ! Dans ce monde qui a perdu ses repères et qui agonise, certains me prennent pour un sombre fou qui ressasse ses quelques idées. J’ai été comparé à un meurtrier en série visuel par la presse parisienne.

Mon seul crime en série est d’écraser mes boîtes de céréales avant de les jeter à la poubelle. Je laisse à toute inspiration le droit de se manifester en moi. c’est ainsi que l’autre jour, à mon réveil, une image s’est imposée. On pourrait en faire une radiographie, mais son sens est plus clair quand on la dessine. Le dessin montre un foetus dans la matrice de sa mère engloutissant le pénis paternel en érection. Quel est le sens ? Le foetus est l’antéchrist se saisissant de la vie avant d’émerger des entrailles de la femme.

Êtes-vous choqué, cher lecteur ? Ou riez-vous ? Il en va de même pour toute mon œuvre, primitive mais élégante, comme les batailles, les victoires et les peurs dépeintes sur les parois des grottes de Lascaux. Nous vivons des temps sombres et prophétiques. Je crois que mon œuvre apportera sa contribution à l’histoire, en indiquant les contre-courants, par rapport aux choix de la conscience que nous faisons maintenant sur les plus vastes enjeux de la vie et des valeurs. »
Joel Peter Witkin

Countess de Montblanc
Shoe,Hat and Eggs
The Santo Oscuro
Venus prefered to Christ
Night in a small town
Eternity Past, Berlin
Mother of the Future
Life as an invention Balthus
La Giovanissima
Kertesz in Edo, Los Angeles
Critic on a plinth
Humor and fear

Photos © Galerie Baudoin Lebon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Roughdreams 6185 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine