Magazine Culture

TOURISTES de l'UNIVERS - CHAPITRE VI

Publié le 29 mars 2011 par Abarguillet

TOURISTES de l'UNIVERS - CHAPITRE VI

Nous avions à peine fini d’avaler notre dernière gorgée de café que mon petit bonhomme, qui ne laissait jamais tomber le morceau, revint à la charge :

"Alors, où donc, en fin de compte, a-t-elle eu lieu cette fameuse explosion ? - Je crains bien de te décevoir, mon cher Simon (vous l’avais-je dit qu’il s’appelait Simon ?) mais ta question n’a pas plus de sens que celle de Minouchka qui me demandait quand avait eu lieu l’explosion.

Simon, sans même un mot, laissa tomber les bras dans un geste d’exaspération.

- Eh bien oui, pour dire où s’est produite l’explosion, il fallait bien qu’il y ait d’abord un espace pour la localiser, n’est-ce pas ? Eh bien, avant le Big Bang, il n’y avait pas d’espace…

Je les laissai digérer un moment cette nouvelle pilule.

- Donc, lança Minouchka, une explosion formidable provoquée par on ne sait quoi, dans un temps qui n’existait pas et dans un lieu qui n’existait pas non plus, c’est bien ça ? - Oui, c’est tout ce que nos hommes de science peuvent nous dire pour le moment. - Je pense, maugréa Simon, que je vais m’en tenir à l’histoire d’Adam et Ève qui, à tout prendre, est moins invraisemblable que ton histoire de Big Bang. - Bien, ce n’est pas moi qui ai inventé l’histoire du Big Bang. Ce sont, je te l’ai dit, de grands esprits de notre époque qui sont arrivés à cette conclusion et pratiquement tous les scientifiques d’aujourd’hui en reconnaissent l’authenticité. Cette théorie a passé haut la main toutes les épreuves auxquelles on l’a soumise. Avec le temps, on y apportera sûrement des modifications mais, fondamentalement, elle est là pour rester.

- Bon, dirent-ils en chœur, en levant des sourcils sceptiques, mais sait-on au moins ce qui est arrivé au moment de cette explosion ? - Eh bien, nos astrophysiciens nous racontent que, après l’explosion, l’infiniment petite chose qu’était l’univers à sa naissance, s’est agrandi à une vitesse foudroyante, une vitesse vertigineuse, infiniment supérieure même à la vitesse de la lumière et tout cela en une toute petite fraction de seconde.
Mais cet univers agrandi n’était rien de moins qu’un incroyable chaos : une soupe de milliards de mini-particules qui, se lancèrent aussitôt dans une guerre totale : une armée de particules de matière contre une armée de particules d’antimatière s’annihilant les unes les autres dès qu’elles entraient en contact. Une guerre éclair qui ne dura pas plus de trois minutes.

- Antimatière ? Qu’est-ce que c’est ça ? - Eh bien, si l’on prend, par exemple un proton, qui porte une charge électrique positive, l’antiproton est son jumeau mais il est doté d’une charge négative. Ils ne peuvent pas se sentir. S’ils se rencontrent, c’est fatal. Ils s’annihilent. Au surplus, les deux armées ont autant de soldats l’une que l’autre, sauf que, pour une raison tout à fait inconnue, parmi les milliards de milliards de militaires engagés dans cette guerre, un petit soldat de plus dans l’armée de la matière a permis à cette dernière, en fin de compte, de gagner la bataille. Heureusement pour nous qui sommes faits de matière car si cette dernière avait perdu, nous ne serions même pas là pour en parler. - Bon, et après ? demanda Minoucka qui, pour bien marquer la victoire de la matière, n’avait manifestement pas perdu la faculté de parler. - Attends, attends, dit délicatement Simon à Minouchka, je veux bien comprendre ce qui vient d’arriver. Alors, se tournant vers moi, il me dit : - Êtes-vous en train de nous dire que l’univers de démesure que nous connaissons aujourd’hui et dont la naissance remonte à plus de quatorze milliards d’années, a commencé par quelque chose comme une infiniment petite particule qui, en un éclair, a gonflé démesurément pour se charger de milliards d’autres petites particules en moins d’un milliardième de seconde avant de se lancer dans une guerre éclair dont l’armée de la matière est sortie victorieuse parce qu’elle avait un soldat de plus que l’armée de l’antimatière ?  - Eh bien oui, Simon, c’est ce que nos hommes de science nous disent aujourd’hui. Nous serions passés de l’infiniment petit à l’infiniment grand en termes d’espace et de l’infiniment court à l’infiniment long en terme de temps. Après un long moment de silence pour digérer ces notions, Minouchka revint à la charge :

- Bon, et après ? - Eh bien après, l’immense soupe désorganisée de matière et d’énergie qui constituait l’univers a été plongée dans une noirceur totale et ce, pendant la plus longue nuit de tous les temps : 380 000 ans. Oh, ce n’est pas que la lumière était complètement absente mais, pendant cette période de noirceur, les particules de lumière, qu’on appelle photons, étaient paralysées par une inimaginable foison d’électrons. Un peu comme la lumière d’une torche voilée par la brume.

Lorsqu’enfin les électrons ont été capturés par les atomes en voie de construction, la voie est devenue libre pour les photons et la lumière a finalement réussi à percer. Si nous avions été là en l’an 380 000, nous aurions vu un ciel aussi brillant que la surface du soleil.

Les plus vieilles images de l’univers que nous révèlent aujourd’hui les satellites COBE et WMAP remontent ainsi à la 380 000è année après le Big Bang.

- Et après ? s’enquit Simon à son tour. - Après ?  La soupe de particules, encore inorganisée, continue de s’agrandir en envahissant l’espace créé à la suite du Big Bang. Mais, en s’agrandissant, l’univers qui, à ses débuts, était d’une chaleur et d’une densité inimaginables, se dilue et se refroidit. De vastes nuages de gaz et de poussières, créés par le Big Bang, se forment ici et là, se compactent de plus en plus sous la force de gravitation et se réchauffent considérablement.

Un milliard d’années après le Big Bang, des feux jaillissent ici et là dans ces nuages : les premières étoiles sont nées ! Ce fut en quelque sorte le fiat lux de la Genèse. L’univers qui, à ses débuts, était une soupe uniforme de particules et semblait s’acheminer vers la plus grande platitude, s'est révélé de plus en plus dynamique dans sa marche vers la complexité.

Où donc s’en va-t-il cet immense et mystérieux bonhomme ? -  Et où donc? s’écrièrent simultanément Simon et Minouchka ? - Où ? Eh bien, nous verrons ça la prochaine fois, qu’en dites-vous ? Le proton, on s’en souvient est une partie constituante du noyau de l’atome mais, dans l’univers qui vient de naître, il barbotte pour ainsi dire tout nu et sans l’armure de l’atome pour le protéger car l’atome n’existe pas encore.  Il s’agit ici d’électrons libres, c'est-à-dire qui ne sont pas encore intégrés aux noyaux des atomes, car ces derniers ne sont pas encore formés. Éventuellement, ces électrons viendront danser autour des noyaux des atomes.

Jean MARCOUX   ( à suivre )

Pour lire le précédent article, cliquer  ICI

Et pour consulter la liste complète de cette rubrique, cliquer  LA

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Touristes de l'univers - chapitre v

    Touristes l'univers chapitre

    Ce matin, au réveil, surprise ! Nous avions une visiteuse : la petite femme de mon petit bonhomme était là, Minouchka, occupée à le frotter et le bichonner... Lire la suite

    Par  Abarguillet
    CULTURE
  • TOURISTES de l'UNIVERS - CHAPITRE VII

    TOURISTES l'UNIVERS CHAPITRE

    - Lors de notre dernière discussion, dis-je à Simon et Minouchka, nous en étions rendus à ce moment merveilleux entre tous dans l’histoire de l’univers où, un... Lire la suite

    Par  Abarguillet
    CULTURE, SCIENCE & VIE
  • Sélection : Semaine VI

    Sélection Semaine

    // Performance Rana HamadehOriginaire de Beyrouth, Rana Hamadeh est une performeuse et plasticienne qui vit actuellement à Amsterdam. La recherche de modes... Lire la suite

    Par  Libalel
    CULTURE, EXPOS & MUSÉES, GRAPHISME, PHOTOS, TALENTS
  • Gandhi - Univers sale (2011)

    Gandhi Univers sale (2011)

    Tracklist : [01] Intro[02] Vous etiez la ?[03] Un click-click et un deuil[04] Steak-frites[05] Black Rambo[06] Erreur fatale[07] Ma femme[08] L'orage dans nos... Lire la suite

    Par  Masilia2007
    CULTURE, MUSIQUE, RAP/R&B
  • Chapitre de femmes

    Chapitre femmes

    Je dédicacerai Paris, je t'aime les samedi 11 et dimanche 12 juin 2011, à l'Hôtel de ville de Tours, de 10h à 18h, pendant la première édition du Chapitre de... Lire la suite

    Par  Angelalitterature
    CULTURE, LIVRES
  • TOURISTES de l'UNIVERS - CHAPITRE IX

    TOURISTES l'UNIVERS CHAPITRE

    Eh bien, vous vous souvenez que, la dernière fois, il a fallu nous rendre à l’évidence : la merveilleuse nuit étoilée que nous admirions du quai de... Lire la suite

    Par  Abarguillet
    CULTURE
  • Twilight Chapitre 2: Tentation

    Twilight Chapitre Tentation

    genre: fantastiqueannée: 2009durée: 2h10l'histoire: Quelques mois après s'être rencontrés, Edward décide de quitter Bella et part car il craint de rendre sa... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Abarguillet 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine