Magazine Cinéma

Carl Icahn évite les poursuites judiciaires

Par Kio
Carl Icahn évite les poursuites judiciairesLe 28 décembre dernier (cf. cette news), nous vous annoncions que le plan de restructuration mis en place par la Metro Goldwyn Mayer avait été approuvé par un juge de Manhattan.
L'application de ce plan devait permettre au studio de production de commencer l'année 2011 dans une position financière confortable et de relancer des projets qui étaient en stand-by tels la production du nouveau James Bond.
En octobre 2010, alors que la MGM était en pleine tourmente financière et empêtrée dans une dette de 4 milliards de dollars, les studios de cinéma Lions Gate ont écrit à leur concurrent en difficulté pour leur soumettre une proposition de fusion de leurs activités. Ce studio de production est détenu à hauteur de 33% par l'homme d'affaires et milliardaire américain Carl Icahn dont la fortune est évaluée à environ 8 milliards de dollars. A l'époque, l'offre est déclinée car la MGM met en place son plan de restructuration afin d'assainir ses finances mais cela n'est pas du goût de l'homme d'affaire américain qui tablait sur une fusion MGM/Lions Gate avec à la clé une augmentation de la valeur des actions.
Fin octobre, Carl Icahn lançait une offre améliorée pour racheter la dette de la MGM à bas coût et ainsi faire capoter son plan de restructuration. Pour parvenir à ses fins, il commença par augmenter ses parts dans le studio Lions Gate pour atteindre les 37.9% d'actions du groupe. Cependant, alors qu'il faisait son possible pour convaincre les créanciers de la Metro Goldwyn Mayer de lui vendre leurs parts de la dette, ces derniers ont exprimé leur méfiance vis-à-vis de l'homme d'affaire et ont préféré approuver le plan de restructuration imaginé par Spyglass. Cette décision anéantie tous les efforts que Carl Icahn avait déployé pour faire fusionner les 2 studios de production.
Cette longue bataille menée par Carl Icahn aurait pu trouver son épilogue avec l'approbation du plan de restructuration de la MGM, mais les studios canadiens Lions Gate ont déposé plainte pour manipulation contre le milliardaire devant un tribunal de New York. Ils reprochent à Carl Icahn d'avoir mené un double jeu en critiquant publiquement la fusion MGM/Lions Gate tout en accumulant dans le plus grand secret des actions des 2 entreprises.
La semaine dernière, le juge fédéral de Manhattan Harold Baer a rejeté les allégations de complot émises par Lions Gate contre Carl Icahn. Pour le juge américain, l'homme d'affaire n'a pas omis de divulguer des plans sur une éventuelle fusion de la MGM et de Lions Gate. Cependant, la justice reconnaît que Carl Icahn a volontairement dissimulé un accord pour racheter la part de 5,4% de Lions Gate au financier Mark Cuban (propriétaire de l'équipe de basket ball des Dallas Mavericks).
Après cette annonce, les représentants de Lions Gate n'ont pu être joints pour réagir. Leur plainte initiale soutenait la thèse que Carl Icahn voulait fusionner les 2 studios après avoir acquis une position importante dans les 2 sociétés en rachetant des parts à bas prix.
Pour l'heure, la Metro Goldwyn Mayer n'est pas concernée pas cette affaire et peut donc continuer l'année 2011 sereinement.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kio 28357 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines